Wimbledon : Medvedev ne ferme pas la porte à une participation le cas échéant

Panoramic
Daniil Medvedev va faire son retour. Absent depuis son élimination en quarts de finale du Masters 1000 de Miami et opéré d’une hernie, le numéro 2 mondial est engagé dans le tournoi ATP de Genève, qui lui a attribué une invitation. Alors que son entrée en compétition est prévue au deuxième tour, face à Richard Gasquet ou John Millman, en raison de son statut de tête de série numéro 1, le Russe s’est présenté face à la presse ce dimanche et n’a pas pu éviter le sujet de l’exclusion des joueurs russes et biélorusses de l’édition 2022 de Wimbledon, qui le touche directement. Se montrant sur la retenue, Daniil Medvedev assure se tenir informé à ce sujet. « Il y a eu beaucoup de discussions autour de ça. J’essaie de suivre ce qu’il se passe car la décision ne m’appartient pas, a confié le Russe face à la presse. Pour l’instant, cela se passe entre Wimbledon, l’ATP et peut‐être le gouvernement britannique. »

Medvedev : « Chacun aura une opinion différente »


Admettant que « c’est une situation compliquée », Daniil Medvedev assure ne pas prendre ombrage des diverses opinions sur le sujet. « C’est une situation compliquée et, comme toutes les autres choses dans la vie, si vous demandez à 100 joueurs, chacun aura une opinion différente », a-t-il confié alors qu’Elina Svitolina a récemment réitéré sa prise de position en faveur de l’exclusion des joueurs venant de Russie et de Biélorussie. Remis de l’opération qui l’a écarté des courts plusieurs semaines, le numéro 2 mondial se dit prêt à jouer, même à Wimbledon, mais assure que, dans le cas contraire, ça ne sera pas une catastrophe. « Je serais heureux de jouer à Wimbledon car j’aime ce tournoi, affirme Daniil Medvedev. Si je ne peux pas jouer et bien j’essaierais de disputer d’autres tournois et de bien me préparer pour l’an prochain si j’ai la chance alors de jouer. » Avant la saison sur gazon, le Russe va retrouver la terre battue, une surface qui lui a trop rarement réussi.

>