Wimbledon : L'exclusion des Russes et des Biélorusses reçoit le soutien de quatre fédérations

La décision de Wimbledon est loin de faire l’unanimité. L’All England Lawn Tennis & Croquet Club (AELTC) a annoncé la semaine passée sa décision d’exclure tout représentant russe et biélorusse de l’édition 2022 du tournoi de Wimbledon en réponse à l’invasion de l’Ukraine par la Russie avec le soutien de la Biélorussie. Alors que des têtes d’affiches telles Daniil Medvedev, Andrey Rublev, Aryna Sabalenka ou Anastasia Pavlyuchenkova ont vu les portes de Wimbledon se fermer devant eux, l’ATP et la WTA sont vent debout contre cette décision, avec la menace de sanctions qui n’est pas voilée. Toutefois, cette décision du tournoi londonien, qui est sur la même ligne que la Fédération Anglaise de tennis (LTA), motivée notamment par la position très ferme du gouvernement britannique à l’encontre de la Russie a reçu un soutien franc et massif de la part de plusieurs fédérations nationales, qui se sont entendues pour émettre ce mardi un communiqué commun.

« Le tennis doit faire tout ce qui est en son pouvoir »


Alors que Novak Djokovic a qualifié de « folle » cette décision, les Fédérations de Suède, de Finlande, de Norvège et d’Islande ont affirmé dans ce communiqué un soutien sans faille à la décision prise par les autorités britanniques vis-à-vis des représentants de Russie et de Biélorussie. « Nous soutenons la position prise par la LTA et de l’AELTC concernant les joueurs russes et biélorusses participant à des événements organisés en Grande-Bretagne, ont affirmé dans ce communiqué commun les quatre fédérations nationales. Dans ces temps exceptionnels, le tennis doit faire tout ce qui est en son pouvoir pour se tenir aux côtés du peuple d’Ukraine face à l’hostilité des Etats russe et biélorusse. » Alors que la Fédération Italienne de tennis songe à faire de même pour le prochain tournoi de Rome, cette prise de position claire et tranchée risque de faire beaucoup parler.

>