Wimbledon : La WTA envisagerait de sanctionner le tournoi et la Fédération anglaise

La WTA pourrait ne pas en rester là. A en croire les informations du quotidien sportif français L'Equipe, l'instance dirigeante du tennis féminin pourrait réagir, suite à l'exclusion des joueurs russes et biélorusses de la prochaine édition de Wimbledon, qui aura lieu du 27 juin au 10 juillet prochains, mais également des autres tournois disputés sur le sol britannique, lors des mois de juin et juillet prochains. Dans le viseur de la WTA : Wimbledon ainsi que la Fédération anglaise de tennis (LTA).

L'Equipe indique s'être procuré un mail envoyé par le patron de l'instance, à savoir Steve Simon, aux joueuses du circuit. Dans ce fameux mail, Simon indique d'abord notamment que « si la WTA condamne fermement les actions menées par la Russie en Ukraine, nous restons attachés au principe essentiel de notre sport dans lequel les entrées dans les tournois sont basées sur le mérite et sans discrimination. Aucun athlète n'a jamais été empêché de disputer un tournoi sur la base des actions de son gouvernement. »

 

"Ces décisions sont une violation des règles du Grand Chelem et de la WTA"


Steve Simon a également notamment ajouté : « Ces décisions sont une violation des règles du Grand Chelem et de la WTA. Nous leur avons formellement signalé notre position en nous réservant le droit d'imposer des sanctions appropriées, qui peuvent inclure, le retrait des points de classement attribués à Wimbledon, des amendes et une suspension de l'adhésion de la WTA et de la LTA à la WTA. Le conseil des directeurs de tournois, celui des joueuses et le bureau de la WTA se rencontreront à Madrid pour définir ces sanctions. »

Enfin, Steve Simon indique également que l'instance étudie aussi « les actions que vous (les joueuses, au nombre de 13 dans le top 100 concernées par l'interdiction de disputer Wimbledon) pourriez mener selon les règlements du Grand Chelem ». Certains entourages de Russes auraient ainsi, toujours selon L'Equipe, l'intention de mener une action en justice, pour discrimination.


>