Wimbledon - Kyrgios : « Deux semaines absolument magnifiques pour moi »

Reuters

Il est la très bonne surprise de cette édition 2022 de Wimbledon. Pour la toute première de sa carrière, l'Australien Nick Kyrgios a disputé une finale en Grand Chelem. Le 40eme joueur mondial a finalement chuté contre le Serbe Novak Djokovic, numéro trois mondial et tête de série n°1, en quatre manches (4-6, 6-3, 6-4, 7-6 (3)) et 3h04 de jeu. A l'issue de cette rencontre a donc eu lieu la traditionnelle remise des différents trophées.

A cette occasion, l'Australien s'est livré, dans des propos rapportés par le site internet spécialisé Tennis Actu, rendant un bel hommage à son adversaire du jour : "Tu as remporté ce titre à maintes reprises. Il est un peu comme un Dieu pour dire la vérité. Je pensais avoir bien joué mais c'est aussi pour cela qu'il vient de remporter un 21e titre du Grand-Chelem. Félicitations à Novak et à ton équipe.  Merci aux arbitres, même si j'ai une relation difficile avec vous. Ça a été deux semaines absolument magnifiques pour moi. Je ne vais pas mentir, je n'en veux pas plus (rires). J'ai besoin de vacances après ça c'est sûr. Je suis heureux, c'est le meilleur résultat de ma carrière. Peut-être qu'un jour je serai là à nouveau."

 

"Je suis très déçu"


Lors de la conférence de presse, l'Australien s'est davantage confié sur son ressenti du moment : "Je suis très déçu. J'avais un peu d'anxiété avant le match. Je ne savais pas comment ça allait se passer, mais il m'a gardé au frais en début de match. J'ai joué un excellent premier set et j'avais l'impression que j’étais en contrôle total du match. Il est resté cool. C'est bizarre. J'ai l'impression que Djokovic n'a rien fait d'extraordinaire aujourd'hui. Il a bien retourné. Dans les moments importants du match, c'était comme s'il n'avait jamais été nerveux. C'est une de ses grandes forces. Il n'a jamais l'air nerveux. Il est concentré jusqu'au dernier point du match. Je dois le féliciter pour le grand match qu'il a joué."

>