Wimbledon (H) : Ruud et Norrie ne tremblent pas

panoramic
Finaliste à Roland-Garros il y a trois semaines, Casper Ruud n'avait encore jamais gagné un match dans le tableau de Wimbledon, c'est chose faite ! Le Norvégien de 23 ans, battu d'entrée au Queen's pour son seul match de compétition sur gazon cette saison, s'est montré assez solide pour se défaire du 39eme mondial Albert Ramos en trois sets et 2h47 de jeu : 7-6, 7-6, 6-2. Auteur de 14 aces et breaké deux fois, Ruud a remporté le tie-break du premier set 7-1 (après avoir manqué une balle de set un peu plus tôt, à 5-4), puis a remporté le tie-break du deuxième 11-9 après avoir été mené 6-2, avant de gagner le troisième set grâce à des breaks à 2-1 et 5-2. Le voilà donc au deuxième tour, contre Humbert ou Etcheverry. A bientôt 27 ans, Cameron Norrie n'a jamais disputé la deuxième semaine de Wimbledon, Roger Federer l'ayant éliminé au troisième tour l'an passé, pour ce qui était le meilleur tournoi du Britannique. Tête de série n°9 cette année, il espère aller loin dans la quinzaine, et il l'a bien débutée en battant Pablo Andujar en trois sets et 2h03 de jeu : 6-0, 7-6, 6-3. Après un premier set quasi-parfait, Norrie a perdu son seul jeu de service du match d'entrée de deuxième set, mais il est revenu à 2-2 et s'est finalement imposé au tie-break (7-3), avant de conclure lors du troisième set avec des breaks à 1-1 et 5-3.


Les Américains au rendez-vous


Dans cette partie haute du tableau qui débutait son tournoi ce lundi, deux Américains têtes de série sont passés sans encombre également. Frances Tiafoe qui, comme Norrie, n'a jamais vu la deuxième semaine à Londres, s'est défait du qualifié italien Andrea Vavassori : 6-4, 6-4, 6-4 en 1h49. Le joueur de 24 ans a perdu son service une seule fois, dans le premier set alors qu'il avait breaké d'entrée, mais un break à 3-3 dans le premier set, à 0-0 dans le deuxième et à 4-4 dans le troisième lui ont permis de l'emporter. Qualification également de Tommy Paul (n°30) au détriment de Fernando Verdasco, qui dispute son 19eme Wimbledon, un tournoi où il avait atteint les quarts en 2013 (défaite contre Murray). L'Américain s'est imposé 6-1, 6-2, 7-6 en 1h44, en déroulant dans les deux premiers sets, avant de revenir à 0-3 à 5-3 dans le troisième, et finalement s'imposer 7-4 au jeu décisif.

>