Wimbledon : Berrettini sur le bus des footballeurs italiens à Rome !

Un invité de marque a profité du transit des Italiens de Londres vers Rome, dans la nuit de dimanche à lundi : Matteo Berrettini, qui venait de perdre la finale de Wimbledon contre le n°1 mondial Novak Djokovic (6-7, 6-4, 6-4, 6-3), n'a pas seulement assisté au sacre de sa Squadra Azzurra dans la foulée à Wembley, dimanche soir contre l'Angleterre (1-1 a.p., tab : 3-2).

Berrettini a ainsi profité de toutes les cérémonies réservées aux tout frais champions d'Europe, le président Mario Draghi décidant de le recevoir dans le même temps et de l'associer à toutes les cérémonies officielles. Le huitième joueur mondial, un peu incrédule, a même pu monter sur le bus réservé à la grande parade en sortant du palais présidentiel.


"Plus nerveux que mes parents pendant ma finale !"

Berrettini est le premier joueur italien à avoir atteint la finale d'un tournoi du Grand Chelem, mais il bénéficie tout de même d'un timing impeccable : en 2010 puis en 2015, Francesca Schiavone puis Flavia Pennetta n'ont évidemment pas eu droit à ces honneurs, alors qu'elles venaient pourtant de remporter respectivement Roland-Garros et l'US Open - Pennetta avait même empêché le Grand Chelem de Serena Williams en 2015, à New York.


Assistant au match en compagnie de la joueuse australienne Alja Tomljanovic, sa petite amie, Berrettini avait déjà été convié après la rencontre à répondre au micro de Sky Sport en compagnie de Gianluigi Donnarumma, le gardien héros de la soirée : "Je voulais voire ce match en direct pour essayer de laisser la déception s'en aller. C'était cool. J'étais plus nerveux que mes parents l'étaient durant ma finale de Wimbledon !"

>