En Roux Libre : « Nadal est favori ! »

Reuters

Une des demi-finales va avoir tendance à éclipser l’autre. Il faut dire que Djokovic est le grand favori face à Bautista-Agut, par rapport à ce qu’il a produit comme niveau de jeu et l’impression qu’il a laissé sur ses deux derniers matchs. On a l’impression de voir un mur, c’est terrible pour les joueurs en face. Pour cette demi-finale, il va être opposé à un joueur qui l’a battu lors de leurs deux dernières oppositions (ndlr : à Doha et Miami cette saison) Ce n’était pas en Grand Chelem, mais sur des tournois au format en deux sets gagnants. Djokovic est prévenu. Je pense qu’il s’en méfie.

Bautista-Agut est un joueur très accrocheur. Pour moi, il est le baromètre du circuit. Si vous êtes dans un jour un peu moins bien, il vous marche dessus. Si vous êtes au-dessus, il a du mal à hausser son niveau de jeu. La dernière fois qu’il a joué Djoko, le Serbe était moins bien et il l’a cueilli. Mais Djokovic a l’habitude de jouer des demies sur le Central à Wimbledon, avec tout le cérémonial, les codes et les traditions, qu’il y a autour. Pour l’Espagnol, ce sera une première. Et parfois certains joueurs peuvent s’y perdre.

L’autre demie, c’est presque une finale avant l’heure. Tous les passionnés de tennis ont envie de voir cet affrontement. Ça va être la quatrième fois qu’ils se rencontrent à Wimbledon, avec un avantage 2-1 pour Federer. Sinon, les stats ne sont pas en faveur de Federer en Grand Chelem (10-3 pour Rafa).

résumé vidéo : la 100ème victoire de federer à wimbledon

Nadal est vraiment impressionnant depuis le début du tournoi. Dans un tableau en plus très compliqué avec des gros serveurs, des joueurs dangereux comme Kyrgios et Querrey qu’il a su maitriser parfaitement.

La donnée va bien évidemment être au retour et à la capacité de Nadal d’amener Federer dans un bras de fer en fond de court. Quand il y a trop de coups frappés en fond de court, Nadal se règle et trouve sa cadence. Plus il est dans ce rythme, plus il est fort, plus il se permet de tenter des choses.

Federer sait que Nadal a un ascendant psychologique sur lui. Il va falloir qu’il soit dans une dynamique offensive à outrance, quitte à faire des fautes. Je pense qu’il ne faut pas forcément « très bien jouer » pour battre Nadal. Il faut qu’il y ait un jeu un peu haché. Il ne faut pas qu’il y ait beaucoup d’échanges. Il faut casser le rythme comme l’a un peu fait Kyrgios avec des fautes, des aces, des points gagnants, des amorties,… Quand c’est décousu, Nadal a tendance à donner des points, parce qu’il n’est pas régler, qu’il n’a pas frappé assez de coups et qu’il n’est pas dans sa logique de jeu.

Il y aura aussi la donnée physique. Nadal vous impose une cadence et un rythme au niveau physique qui est impressionnant. Est-ce que Federer va tenir ? C’est aussi la question.

Si on fait le tour aujourd’hui des journalistes, joueurs, anciens joueurs, tout le monde voit Nadal plus fort alors qu’on est sur gazon et que c’est le terrain de jeu de Federer. Par rapport à ce qu’il a montré et aux stats, Nadal est favori. Mais par rapport à ce que Federer est capable de produire, avec ce côté aérien, en lévitation sur le court, c’est tellement beau qu’on a envie de le revoir. Disons que Nadal est mon favori sur la forme du moment et Federer mon favori de cœur.