En Roux Libre : Auger-Aliassime, un "futur grand"

Reuters

Ugo Humbert est plein de fraîcheur, sur le court mais aussi en-dehors lorsqu’il répond aux interviews. C’est la première fois qu’il vient à Wimbledon et c’est aussi sa première saison sur gazon sur le circuit professionnel. Et je trouve qu’il y a plein de choses intéressantes dans son jeu. Il n’a aucune expérience sur cette surface et pourtant, son jeu s’adapte très bien. Il possède ce coup droit de gaucher qui fonctionne à merveille à plat, ce revers à deux mains où il se couche bien sur la balle et puis, son service évidemment. C’est un joueur assez grand (1m88) et il l’utilise bien.

Là où il a été impressionnant sur les deux premiers tours, contre Gaël (Monfils) et contre Granollers, deux joueurs d’expérience, c’est qu’il a su très bien jouer dans les moments clés. Il n’a pas attendu la faute de son adversaire, au contraire, il a été chercher les points. Cela correspond bien à l’état d’esprit qui l’anime et au jeu qu’il développe. J’ai aimé sa maîtrise, sa fraîcheur et en même temps ce plaisir qu’il montre sur le terrain.

Ugo Humbert

 

Auger-Aliassime, un vainqueur de Grand Chelem ?

En face de lui, il va retrouver cet après-midi un joueur qui est lui aussi un peu dans sa première vraie saison sur gazon : Félix Auger-Aliassime. Il n’a que 18 ans et les années précédentes, il évoluait en junior. En amont de Wimbledon, il a fait deux très bons résultats avec une finale à Stuttgart et une demie au Queen’s. Pour son premier Wimbledon, il est au rendez-vous. Une énorme effervescence plane autour du Canadien. Tout le monde l’annonce, moi compris, comme un futur très grand. Il est très précoce, il est grand (1m93), il bouge très bien compte-tenu de sa taille et sa carrière avance très vite.

Pour le moment, il gère très bien cette attente… même s’il n’a pas très bien joué jusqu’à maintenant. Il a gagné dans la douleur contre son compatriote Pospisil en quatre sets, puis ensuite contre Corentin Moutin, là encore en quatre manches dans un match très accroché. Il sera encore favori sur le papier contre Ugo, du fait de son classement (tête de série numéro 19 du tournoi). On l’avait déjà bien vu jouer sur terre battue et sur dur, on attendait de voir son niveau sur gazon et on se rend compte que finalement, c’est un joueur multi surfaces. Il sera bon dans les prochaines années sur toutes les surfaces, donc sur tous les Grand Chelem.

Cela n’engage que moi mais je l’imagine en futur vainqueur de Grand Chelem. Peut-être déjà que cette année, il aura la possibilité de le montrer, s’il bat Ugo Humbert, en allant défier Novak Djokovic en huitièmes de finale. J’ai envie de voir comment il se comportera face au Serbe sur le Centre Court. Il n’a pas encore l’expérience de jouer sur un tel court et ce sera intéressant d’observer comment Auger-Aliassime l’appréhendera.


>