TQO : La France écrase l'Allemagne à Berlin et valide son billet pour les Jeux 2020

Les Bleus seront aux Jeux. Quatre ans après les JO de Rio 2016, l'équipe de France sera de nouveau présente, l'été prochain à Tokyo à l'occasion des Jeux 2020. Opposés en finale du TQO à l'Allemagne, ce vendredi à Berlin, les Tricolores n'ont fait qu'une bouchée de la Mannschaft devant son public (25-20, 25-20, 25-23). La veille en demi-finale, Earvin Ngapeth et les siens avaient dû signer une remontada extraordinaire et miraculeuse et connu les pires difficultés pour venir à bout d'une équipe de Slovénie injouable pendant les deux premiers sets. Les Allemands, en revanche, n'ont pas posé beaucoup de soucis aux hommes de Laurent Tillie, dominateurs du premier au dernier point lors d'une finale totalement maîtrisée par les Français. Les tombeurs de la Bulgarie jeudi, évitant ainsi à l'équipe de France de retrouver des Bulgares qui l'avaient battue lors de la phase de poules, ont bien tenté par moment de mener un début de révolte. Mais trop timidement et uniquement le temps de quelques points. Pas de quoi enrayer la très belle mécanique des partenaires de Jean Patry, redoutable depuis le début du tournoi dans son rôle de remplaçant de Stephen Boyer, absent pour raisons personnelles, Nicolas Le Goff ou encore de son compère Barthélémy Chinenyeze, encore écœurants au block toute la soirée.

Ngapeth délivre les Bleus sur un ace





Et comme un succès des Bleus, aussi large et incontestable soit-il, se doit de porter la griffe de son leader Earvin Ngapeth, ce dernier s'est chargé de terminer le travail. L'Allemagne, jamais aussi près des Français (24-23), se prenait pourtant déjà à rêver de pousser son adversaire à un quatrième set, comme les Tricolores l'avaient fait vingt-quatre heures plus tôt contre les Slovènes avant de les renverser. Ces Allemands, qui n'avaient pas réussi à marquer davantage que vingt points dans les deux premiers sets, avaient même déjà en tête de récupérer le service à 24-24 quand le Zidane du volley a claqué un ace dont il a le secret, offrant ainsi la délivrance à tout le camp français et à un Laurent Tillie au bord des larmes après la balle de match. Son équipe est passée tout près du gouffre contre la Slovénie, mais, à l'arrivée, elle sera dans l'avion pour Tokyo. Avec déjà en tête de laver l'affront de 2016 (élimination dès le premier tour). Les Français ont le temps d'y penser. D'abord, ils ont gagné le droit de faire la fête. Et la bière risque de couler à flots dans les tavernes de Berlin. L'équipe de France l'a bien mérité.



TQO Berlin VOLLEY / TOURNOI EUROPEEN DE QUALIFICATION OLYMPIQUE (H)
Du 5 au 10 janvier 2020 à Berlin
PHASE DE POULES
Groupe A
1- Slovénie, 8 points >>> QUALIFIEE
2- Allemagne 7 >>> QUALIFIEE
3- Belgique 2
4- République tchèque 1

Dimanche 5 janvier
République tchèque - Allemagne : 0-3 (19-25, 22-25, 20-25)
Slovénie - Belgique : 3-0 (25-23, 28-26, 25-20)

Lundi 6 janvier
Belgique - Allemagne : 0-3 (18-25, 23-25, 24-26)

Mardi 7 janvier
Belgique - République tchèque : 3-2 (21-25, 28-26, 25-20, 22-25, 19-17)
Allemagne - Slovénie : 2-3 (34-32, 20-25, 25-19, 21-25, 12-15)

Mercredi 8 janvier
Slovénie - République tchèque : 3-1 (25-12, 28-26, 19-25, 28-26)

Groupe B
1- Bulgarie 7 points >>> QUALIFIEE
2- France 5 >>> QUALIFIEE
3- Serbie 4
4- Pays-Bas 2

Dimanche 5 janvier
France - Serbie : 3-0 (25-21, 25-21, 25-22)

Lundi 6 janvier
Pays-Bas - Serbie : 0-3 (18-25, 18-25, 17-25)
Bulgarie - France : 3-2 (25-23, 17-25, 25-22, 19-25, 15-8)

Mardi 7 janvier
Bulgarie - Pays-Bas : 3-0 (25-19, 25-16, 25-15)

Mercredi 8 janvier
Serbie - Bulgarie : 2-3 (21-25, 26-24, 22-25, 25-20, 13-15)
France - Pays-Bas : 25-21, 25-20, 22-25, 19-25, 12-15

>>> Les deux premiers sont qualifiés pour les demi-finales.

DEMI-FINALES
Jeudi 9 janvier
Slovénie - France : 2-3 (25-13, 25-22, 14-25, 21-25, 9-15)
Bulgarie - Allemagne : 1-3 (20-25, 23-25, 25-20, 23-25

FINALE
Vendredi 10 janvier 
Allemagne - France : 0-3 (20-25, 20-25, 23-25)

>>> Le vainqueur du TQO est qualifié pour les Jeux Olympiques de Tokyo. Les autres équipes sont définitivement éliminées de la course olympique.