Ligue A (H) : Nicolas Rossard prend sa retraite

Clap de fin pour l'aîné des cousins Rossard. Ce mercredi, L'Equipe rapporte que Nicolas Rossard, aujourd'hui âgé de seulement 31 ans, a décidé de mettre un terme à sa carrière de volleyeur professionnel, après douze années passées au plus haut niveau. Une sortie en toute discrétion pour celui qui a quitté Tours, club de la Ligue A masculine, après deux ans, à l'issue de la saison dernière, sans pour autant faire une annonce officielle de la fin de son aventure dans le volley. C'est donc auprès du quotidien sportif français que le libéro de l'équipe de France s'est ainsi confié : « Je n'allais pas annoncer que je m'arrêtais. Pour quoi faire ? Je dois tout au volley, qui est ma passion, et dont j'ai fait mon premier métier par hasard parce que les choses se sont enchaînées ainsi. Je vais enfin pouvoir commencer à travailler vraiment »

Champion d'Europe en 2015


En parallèle de sa très riche carrière, Nicolas Rossard avait alors mené des études à l'Institut national des sciences appliquées (INSA). Après des débuts du côté de Toulouse, le cousin de Thibault Rossard avait ensuite porté les couleurs de Sète, puis de nouveau celles de Toulouse, pour ensuite filer à Paris, avant des piges en Pologne et en Allemagne à Berlin. Son retour en France, du côté de Tours, a donc précédé ensuite cette fin de carrière. Durant celle-ci, Nicolas Rossard a également pu goûter à l'équipe de France, en tant que doublure de Jenia Grebennikov, et ce dès la saison 2014. Avec les Bleus, il a remporté la Ligue Mondiale en 2017 ainsi que le championnat d'Europe 2015, pour un total de 75 sélections : « Je n'ai absolument aucun regret. Les voir triompher aux Jeux à Tokyo m'a redonné envie de jouer sur le moment. Mais c'est vraiment fini. Il faut savoir passer à autre chose. Je garde plein de souvenirs forts, comme la victoire à l'Euro juniors (2008) mais je n'ai aucune nostalgie. Le volley, pour moi, c'est fini. »

>