Les compétitions européennes ne vont pas reprendre

Le coronavirus aura eu raison des compétitions européennes de volley. Ce jeudi, la CEV a dévoilé les mesures prises pour lutter contre la pandémie de Covid-19. Et l'instance basée au Luxembourg n'a pas hésité à prendre des mesures fortes. Il n'y aura plus aucune échéance continentale cette saison. Six compétitions s'arrêtent donc là. La Ligue des Champions, la Coupe CEV et le Challenge Européen n'auront aucun vainqueur, ni chez les hommes, ni chez les femmes. Une décision qui pourrait faire date alors que dans les autres sports, les instances continentales cherchent un moyen d'aller au bout des compétitions entamées en début de saison. Les Super Finales prévues à Berlin n'auront pas lieu. Cette décision met un terme à l'aventure européenne de trois formations françaises. Les filles du Cannet étaient qualifiées pour les demi-finales de la Coupe CEV contre Chemik Police. Les garçons de Rennes et les filles de Béziers étaient arrivés au même niveau en Challenge. Ils devaient respectivement affronter Spor Toto et l'Olympiacos.


Mais il n'y a pas qu'au niveau des compétitions de clubs que la CEV a statué. Les échéances internationales sont également reportées et les Françaises ne vont pas pouvoir participer à la Golden League Européenne. En ce qui concerne les éliminatoires aux Championnats d'Europe 2021, une décision sera prise avant le 1er juillet mais la Confédération Européenne se réserve le droit de reporter les journées prévues à la fin de l'été et n'exclut pas un report des tournois prévus l'an prochain. Ces décisions sportives s'accompagnent d'investissements financiers pour préserver la santé économique des différents acteurs du volley européen. Un plan Marshall de 11,5 millions d'euros a été lancé. Une décision historique qui vise à préserver la famille du volley continental.