Les Bleus dans l'attente

Twitter

Ce ne sera pas pour cette fois. Alors qu’ils devaient battre la Tunisie 3-0, sans tie-break, dimanche, et compter sur une improbable défaite sur le même score des doubles champions du monde polonais face à la Slovénie dans l’après-midi afin de se qualifier pour les prochains Jeux Olympiques, les Bleus n’ont même pas eu à attendre l’issue de cette rencontre.

Car au lendemain de leur sévère défaite face à l’hôte polonais (3-0), les hommes de Laurent Tillie, qui n’y croyaient guère, ont bien battu les Tunisiens (3-1), mais en concédant un set (25-21, 20-25, 25-19, 25-22). "C’était important de finir par une victoire. Ce ne sont pas les matches les plus simples, quand il n’y a pas un grand intérêt, concédait Julien Lyneel au micro de La chaîne L’Equipe. Mais on sait que la Pologne va prendre au moins un set contre la Slovénie. Donc on était sûr de ne pas se qualifier mais c’était important de finir par une victoire."

Éliminés de la course à la qualification après cette rencontre pour laquelle Ngapeth, Le Roux ou encore Toniutti avaient été laissés au repos, les Tricolores devront décrocher leur billet à l’occasion d’un autre TQO en Allemagne au mois de janvier. En attendant, ils vont bénéficier de quelques jours de repos avant d’attaquer la préparation pour leur Euro à domicile (du 12 au 29 septembre). "Il ne faut pas qu’on perde nos valeurs, et nos conneries si je peux me permettre. On garde ça, c’est notre force. On a pris une bonne claque mais il ne faut pas se démobiliser et se préparer pour l’Euro", conclut l’ancien Montpelliérain.