Kazan : Ngapeth retourne à Modène

Earvin Ngapeth (30 ans) est de retour à Modène ! Après trois ans passés sous les couleurs du club russe de Kazan, la star du volley français retrouvera à la rentrée le club de Modène, qu'il avait précisément quitté en 2018 pour mettre le cap sur la Russie. Depuis plusieurs semaines, il se murmurait néanmoins que Ngapeth, qui n'avait jamais réellement coupé le cordon avec ses anciens coéquipiers, dont il était resté très proche, souhaitait reprendre son histoire d'amour avec ce club de Modène où il a passé quatre ans déjà, entre 2014 et 2018, et où il a laissé un souvenir impérissable comme un vide immense dans le coeur des supporters lorsqu'il a décidé de les abandonner pour rejoindre Kazan. C'est donc avec la plus grande joie que le club italien a annoncé jeudi ce qui avait tout d'un secret de polichinelle ces derniers temps, à savoir que Ngapeth revient à Modène. Celui que ses fans en Italie surnomment « Monsieur Magique » a signé un contrat de trois ans, jusqu'en mai 2024. « Tu nous as manqué Earvin. Ton talent nous a manqué, ton sourire nous a manqué, comme ta magie d'ailleurs. Tu vas retrouver la chaleur de notre public après trois dans le froid de Kazan. Bon retour à la maison. »

Le retour en France, ce sera peut-être pour 2024...





Au retour d'une troisième et ultime saison en Russie, où le réceptionneur-attaquant vedette des Bleus n'a pas réussi à remporter sa première Ligue des Champions en dépit de cette nouvelle finale perdue (en 2019) après celle de 2013, au même titre qu'il n'a pas permis à son équipe d'ajouter son nom au palmarès du Championnat russe, le Varois va donc retrouver Modène, et non pas le Championnat de France. Un temps, il avait en effet été question d'un éventuel retour en Ligue A de l'ancien joueur de Tours. Si c'est le cas, cela ne sera pas pour tout de suite en tout cas, avec ces trois années supplémentaires qui se présentent pour le leader de l'équipe de France en Italie. Ngapeth, qui retrouvera chez les Jaunes le libéro des Bleus Jenia Grebennikov ainsi que le Brésilien Bruno Rezende, fils du futur sélectionneur de l'équipe de France, aura 33 ans à la fin de son bail à Modène. De quoi songer éventuellement à un retour en France.

>