US Open : Kyrgios renonce

« Je ne jouerai pas cette année à l'US Open. Cela me fait mal au fond de ne pas disputer cette épreuve qui se joue dans l'une des plus grandes arènes sportives au monde le stade Arthur Ashe. Mais je fais cela pour les gens, pour mes Australiens, pour les centaines de milliers d'Américains qui ont perdu la vie, pour vous tous. C’est ma décision. Qu'on le veuille ou non, et ce sont mes raisons. » Il fallait s'y attendre. Trois jours après avoir annoncé que le Masters 1 000 de Cincinnati se passerait de sa présence dans ce contexte de pandémie de Covid-19, Nick Kyrgios a fait savoir ce dimanche via une vidéo publiée sur les réseaux sociaux qu'il ne ferait pas davantage le voyage à New York pour disputer l'US Open (31 août au 13 septembre). Eliminé au troisième tour la saison dernière à Flushing Meadows (par le Russe Andrey Rublev), l'Australien estime qu'il y a bien plus important à l'heure actuelle que de penser à jouer au tennis. Dans une longue lettre adressée au tennis et qu'il lit à voix haute dans la séquence en question, sweat-shirt du PSG sur les épaules, le 40eme mondial prend le temps de rappeler ce qui constitue aujourd'hui à ses yeux les priorités. Et le tennis n'en fait pas partie. « Ce qui est important, c'est la santé et la sécurité de la communauté. Nous pouvons reconstruire notre sport et notre économie, mais nous ne récupérons jamais les vies perdues », poursuit Kyrgios, qui en remet une couche au passage sur les attitudes déplorables à ses yeux ces dernières semaines des Djokovic, Zverev and Co. Toutefois sans les citer, mais en les taxant d'égoïsme une fois de plus.

Kyrgios : « Pensez aux autres, pour une fois ! »





« Vous, joueurs de tennis, vous devez agir dans l'intérêt de l'autre et travailler ensemble. Vous ne pouvez pas danser sur des tables, gagner de l’argent à travers l’Europe ou essayer de vous enrichir en organisation des exhibitions. C'est tellement égoïste. Pensez aux autres pour une fois. C’est de cela que parle le virus. Peu importe votre classement mondial ou votre argent. Agissez de manière responsable. » C'est ce que l'Australien estime faire, lui, en renonçant à la tournée américaine, sans en vouloir pour autant à ceux qui ne le comprendront pas ou qui décideront de se rendre à New York en dépit des risques et de la situation. « À ces joueurs qui ont observé les règles et qui ont agi consciencieusement, je vous souhaite bonne chance. Jouez à vos risques et périls et n'ayez aucun problème avec ça. » Quant à Kyrgios, il faudra probablement attendre le coup d'envoi de la saison sur terre battue pour le revoir sur les courts.