Olivier Boscagli, l'indispensable Français du PSV

Panoramic

« On a une dernière séance d'entraînement et ensuite on verra comment les choses se passent. On espère qu'il pourra jouer. » Roger Schmidt, l'entraîneur du PSV Eindhoven, a détaillé en conférence de presse ce mercredi les efforts qui étaient réalisés pour permettre à Olivier Boscagli de participer au seizième de finale retour de Ligue Europa contre l'Olympiacos. C'est une preuve de l'importance du défenseur français dans son effectif.

La semaine passée au Pirée, le club néerlandais a perdu plus qu'un match européen (4-2). Peu après la demi-heure de jeu, le joueur formé à Nice a été contraint de céder sa place à cause d'une blessure au visage suite à un duel avec Mady Camara. Le score était de 1-1. Avec la perte de son défenseur central, le pensionnaire d'Eredivisie a perdu tous ses repères et a sombré défensivement. Timo Baumgartl, le remplaçant du Français, a notamment commis une terrible erreur sur le but du 3-1 marqué par Youssef El-Arabi.



La seule absence du joueur de 23 ans a complètement déstabilisé le PSV Eindhoven. Il faut dire que depuis le début de la saison, le joueur acheté deux millions d'euros à l'OGC Nice en 2019 est indispensable. Olivier Boscagli a joué 20 des 23 matchs d'Eredivisie en intégralité cette saison. Cette régularité lui permet d'être le joueur qui intercepte le plus de ballons dans le championnat néerlandais. Et de faire partie des bons élèves chez les joueurs de 23 ans ou moins au niveau continental. Le défenseur central est omniprésent dans les duels. Mais aussi à la relance.

Il touche beaucoup de ballons et possède un des plus grands nombres de passes réussies en Ligue Europa. Le natif de Monaco rivalise avec des défenseurs comme Jonathan Tah, Jan Vertonghen, Sven Botman ou Simon Kjaer. Cela en dit long sur son niveau actuel. L'ancien international espoirs domine dans les airs mais il est aussi capable de se projeter pour apporter le surnombre en contre-attaque. C'est d'ailleurs pour cette dernière qualité que le gaucher avait été recruté. Le PSV Eindhoven a d'abord misé sur lui pour remplacer Angelino, le latéral gauche qui avait rejoint Manchester City. Après une saison d'adaptation compliquée et avortée, Olivier Boscagli est désormais indispensable dans la charnière. Et c'est bien à ce poste que Roger Schmidt espère pouvoir compter sur lui pour renverser l'Olympiacos.


>