OL : Bosz évite de parler du cas de Juninho


Déjà qualifié pour les huitièmes de finales de la Ligue Europa avant le dernier match du groupe A face aux Glasgow Rangers, jeudi sur la pelouse du Groupama Stadium (18h45), l'OL devra s'imposer aux yeux de son entraîneur, Peter Bosz, qui s'est présenté en conférence de presse, ce mercredi, refusant de voir cette opposition comme dépourvue d'enjeu sportif. "Je ne suis pas d'accord, il y a un enjeu, il faut gagner. On veut absolument terminer avec 6 victoires. Ça donnerait de la confiance et l'équipe en a besoin. Donc il y a beaucoup à gagner. Et oui, je vais faire tourner l'équipe", a-t-il expliqué dans des propos relatés par L'Equipe.

Bosz veut se concentrer sur les Rangers plutôt que sur le cas de Juninho


Le technicien hollandais s'est également montré déçu par le manque de régularité de son équipe dans les performances, alors qu'elle a concédé un nul face à Bordeaux dimanche en Ligue 1 (2-2). "Nos performances ne sont pas stables. Il faut montrer qu'on sait être stables. On perd des points là où on ne doit pas en perdre. Ça nous arrive trop souvent et ce n'est pas bon pour la confiance", a analysé l'ancien entraîneur du Bayer Leverkusen, estimant être responsable, au même titre que les joueurs.


En revanche, Bosz ne s'est pas montré très bavard au sujet du cas de Juninho alors que le directeur sportif de l'OL, en poste depuis 2019, pourrait quitter l'OL dès cet hiver selon L'Equipe, une information qui a été confirmée par l'intéressé auprès du Progrès. Le 17 novembre dernier, sur RMC Sport, Juninho avait exprimé son souhait de quitter ses fonctions de directeur sportif de l'Olympique Lyonnais au terme d'un contrat courant jusqu'en juin 2022. "Ce n'est pas le moment de parler de cela. Aujourd'hui, il n'y a rien d'officiel. Le club n'a pas réagi et c'est à lui de communiquer. [...] On est concentrés sur notre match", a répondu Bosz sur ce sujet, dans des propos retranscrits par L'Equipe.

>