L’OM n’avance plus

Reuters

L’OM est à l’arrêt. Quatre jours après avoir enregistré leur première défaite de la saison contre Lens (2-0), les Phocéens retrouvaient le Vélodrome jeudi soir, pour un affrontement face au Galatasaray dans le cadre de la deuxième journée de la phase de poules de la Ligue Europa. Et là encore, ils n’ont pas réussi à s’imposer, concédant un match nul et vierge face au club stambouliote (0-0). Une rencontre où ils auraient pu concéder un penalty en première période, pour une main d’Alvaro Gonzalez, mais surtout en obtenir un suite à une poussette de Patrick van Aanholt sur Matteo Guendouzi à un quart d’heure du terme.

 

Guendouzi : "Il y a clairement faute"


Mais après avoir accordé un coup de pied de réparation aux locaux, l’arbitre a changé d’avis avec la VAR. De quoi provoquer la colère des Marseillais. "Il y a clairement faute. Si on revoit les images, il n'y a pas besoin de se poser la question...", a pesté Guendouzi au micro de W9 après la rencontre. Son entraîneur n’a lui pas voulu commenter ce fait de jeu. "L'arbitre était très proche de l'action, ensuite il s'est servi de la VAR pour prendre une décision. Je ne m'occupe pas de ça, moi je m'occupe des joueurs et du terrain", a ainsi réagi Jorge Sampaoli en conférence de presse. L’entraîneur argentin a surtout estimé que son équipe, qui avait fait match nul face au Lokomotiv Moscou lors de la première journée (1-1), mérite autre chose que la troisième place du groupe E.

Sampaoli : L'OM mériterait d'avoir six points":

 

10e match sans victoire d'affilée en Ligue Europa


"On a été nettement supérieur au Lokomotiv Moscou et encore nettement supérieur à Galatasaray, ce soir, a-t-il constaté. L'équipe mériterait d'avoir six points." Elle a en tout cas bien failli marquer jeudi soir, touchant à deux reprises la barre transversale, d’abord sur un coup franc de Cengiz Ünder détourné par Van Aanholt (9e), puis sur une tête de William Saliba (60e). Ce match, interrompu en fin de première période en raison de nouveaux incidents entre supporters, est en tout cas le dixième d’affilée sans victoire pour l’OM dans la compétition, qui n’a pas intérêt à trébucher dans trois semaines sur la pelouse de la Lazio.

>