Ligue Europa : Villarreal veut « relever le défi » contre Arsenal

Reuters

Unai Emery met la pression sur Arsenal. Malgré la victoire de Villarreal contre les Gunners en demi-finale aller de la Ligue Europa (2-1), l'entraîneur espagnol a fait de son ancienne équipe les favoris pour atteindre la finale de la compétition, qui aura lieu le 26 mai prochain à Gdansk (Pologne). « Nous allons jouer contre une équipe historique. Arsenal est un grand club sous de nombreux aspects. Notre histoire est plus courte, plus récente, mais elle est bien là. Nous sommes un club avec une structure solide, pouvant être compétitif contre ce genre d'équipe qui a des joueurs expérimentés. Mais quand on affronte une équipe comme celle-là, ce sont eux les favoris. Nous, nous sommes juste des prétendants. Nous avons montré de bonnes choses pendant 90 minutes à l'aller. Nous voulons reproduire cette performance lors du match retour. Nous avons beaucoup de respect pour Arsenal et pour la Ligue Europa », a notamment expliqué Emery en conférence de presse.

 

 


 

 

Emery n'oublie pas Aubameyang et Xhaka


« Nous avons hâte de jouer et nous avons beaucoup d'ambition, individuellement et collectivement. En tant que club, nous voulons relever ce défi qui est devant nous. (...) Aubameyang ? C'est un tueur et le sera toujours. Il est de retour maintenant, et cela signifie que les alarmes se déclenchent. Il est très difficile de l'arrêter. Nous travaillons dans l'attente de la meilleure version d'Aubameyang. C'est une personne et un joueur formidable, a par la suite confié l'ancien entraîneur d'Arsenal, avant son retour à l'Emirates Stadium ce jeudi soir (21h00). Xhaka ? Il mérite d'être dans un club comme Arsenal et il mérite le respect du peuple. Je pensais la même chose à l'époque que maintenant. C'est un footballeur extraordinaire et une double personne extraordinaire. Je suis vraiment content qu'il apprécie ça à Arsenal. » Ce match retour promet d'être palpitant entre deux équipes qui n'ont plus grand chose à jouer en championnat.

Emery : "Nous avons beaucoup d'ambition"

 


>