Ligue Europa : Un tirage "facile" ou difficile pour les clubs français ?

Panoramic


La Juventus Turin, une vieille connaissance pour Nantes


Le FC Nantes ne sera pas en terre inconnue face à la Juventus Turin. Déclassée actuellement sur le plan européen, avec une élimination lors de la phase de groupes de la Ligue des Champions (1 seule victoire, face au Maccabi Haifa, en 6 matchs), la Vieille Dame n'a pas brillé dans la reine des compétitions européennes. Elle s'est notamment inclinée 2 fois face au PSG (4-2 en score cumulé) et le Benfica (6-4 en score cumulé). "On a perdu cinq fois en six matches, on ne peut être qu'énervés, on ne va pas pouvoir aller se mesurer avec les meilleurs", regrettait Massimiliano Allegri.

La Juve a déjà croisé la route des Canaris en Europe. C'était lors d'une demi-finale de la Ligue des Champions 1995-1996. Dans une Beaujoire enflammée, le 17 avril 1996, Nantes avait su prendre le meilleur sur la Juve (3-2) après avoir concédé une défaite lors de la manche aller en Italie (2-0). Bien qu'éliminé, le club français a gardé des souvenirs de ce match, comme l'a rappelé Franck Kita au micro de RMC Sport. "Rappelez-vous pour les plus jeunes, en 1996, les demi-finales de la Ligue des champions", s'est exprimé le directeur général délégué des Canaris. C'est le jeudi 16 février 2023 que la formation d'Antoine Kombouaré se déplacera en Italie, à l'Allianz Stadium (21 heures) avant de recevoir la Juve, le jeudi 23 février 2023 à 18h45, au Stade de La Beaujoire.

Le Shakhtar Donetsk, 17 ans plus tard


Rennes aura également de quoi se jauger face à un opposant habitué aux compétitions européennes. En 2005, le club ukrainien avait déjà affronté les Rouge et Noir dans le cadre de la Coupe de l'UEFA. Les Yoann Gourcuff, Kim Källstrom, Alexander Frei ou encore Olivier Monterrubio et compagnie avaient dû s'incliner au Stade de la Route de Lorient (0-1). Actuel deuxième de son Championnat, le Shakhtar compte notamment sur Mykhaylo Mudryk - 21 ans - afin de faire la différence. Durant la phase de poules de la Ligue des Champions, cela n'a pas été aisé pour la formation ukrainienne, qui a terminé 3ème de sa poule derrière le Real Madrid et le RB Leipzig avec 6 points et 1 seul succès au compteur, celui obtenu largement face à Leipzig (1-4) lors du premier match en septembre.

Le match aller se jouera le jeudi 16 février à Varsovie (18h45) et le retour le jeudi 23 février au Roazhon Park (21h). Florian Maurice, le directeur technique du Stade Rennais, a convenu (pour France Bleu Armorique) que ce n'était "pas le tirage le plus sexy, pas le plus simple non plus. C’est une équipe habituée à ces compétitions-là et qui vient de la Champions League", a-t-il rappelé concernant un futur opposant dépeuplé de sa colonie de Brésiliens en raison de la guerre en Ukraine.

Le Bayer Leverkusen à la sauce Xabi Alonso


Comme Rennes et Nantes, Monaco a déjà croisé la route de son futur adversaire. Le club de la Principauté avait su s'imposer à deux reprises les Allemands lors de la phase de poules de la Ligue des Champions 2014-2015, avant d’être tenu en échec (1-1) et d’être battu deux ans plus tard (0-3). La phase de groupes de Ligue des Champions réalisée par le club allemand n'a pas été une réussite même si la troisième place obtenue devant l'Atlético Madrid relève du miracle, avec un nul 2-2 lors du dernier match au Wanda Metropolitano et le penalty raté par Yannick Ferreira Carrasco à la 98ème minute. Si le ballon avait terminé au fond des filets, alors Leverkusen aurait été éliminé de toutes les compétitions européennes.

Présent à la tête de l'équipe depuis début octobre - à la place de Gerardo Seoane - Xabi Alonso peine pour le moment à clairement poser sa patte sur sa formation. Mis à part une entame tonitruante face à Schalke 04 lors de son premier match (4-0) et un récent succès éclatant contre l'Union Berlin (5-0), sa formation diffuse l'image d'une équipe irrégulière au sein de laquelle Moussa Diaby performe, avec 6 buts toutes compétitions confondues. C'est le 16 février prochain que Monaco se déplacera en Allemagne, avant un retour à Louis-II le 23 février pour défier l'actuel 13ème de Bundesliga.

>