Ligue Europa : Rennes, encore une défaite

Reuters

LE DEBRIEF

Qu’elle semble loin la campagne européenne épique du Stade Rennais de la saison dernière…  À l’instar de la majorité des clubs français engagés en Coupe d’Europe cette saison, les Bretons ont connu une aventure continentale aussi éphémère que décevante. Et ce nouveau revers face au Celtic pourrait avoir vocation à relancer le débat sur l’attitude affichée par les pensionnaires de la Ligue 1 face à leurs voisins européens en dépit d’un potentiel à chaque fois prégnant. Ce soir, dans un Celtic Park presque trop flamboyant pour l’échéance, les hommes de Julien Stéphan ont d’abord offert une quinzaine de minutes intéressantes dans les intentions avant de s’affaisser face au pressing volontaire, mais pas franchement exceptionnel des locaux. Le match en tribunes était presque plus intéressant que celui sur le pré, les supporters rennais savourant leur dernier déplacement européen de la saison.

 

Les Rennais subissaient jusqu’à l’excès, laissant à leur adversaire toute latitude d’échafauder des offensives peu imaginatives mais suffisantes face à un adversaire aussi pusillanime. L’ouverture du score à la 20e minute était presque prévisible au vu des échanges, avec des locaux combinant tranquillement sur l’aile gauche pour une action qui n’aurait pas dépareillé dans un atelier d’entraînement.  Julien Stéphan, qui alignait une formation inédite et remaniée pour l’occasion, a vu ses hommes bougés par des Écossais généreux dans les efforts comme dans les contacts. Plus volontaires, plus impliqués et plus expérimentés. Alors que Scott Brown jouait son 121e match de Coupe d’Europe ce soir, les Rennais n’en accumulaient que 53 à eux tous. Le contraste était d’ailleurs intéressant avec Rafik Guitane, qui vivait sa première titularisation ce soir avec le club breton un peu moins de deux ans après son transfert. Le coach breton pourra opposer l’argument galvaudé du manque d’expérience en conférence de presse de manière certainement pertinente. Le deuxième but cristallisera d’ailleurs la naïveté des coéquipiers de Nyamsi, qui laissent tout le loisir à Ryan Christie de s’approcher tranquillement pour ajuster Mendy.

Les Rennais, qui se sont réunis en conciliabule dans leur camp à la fin de la première période, se sont offerts plusieurs opportunités en seconde, malgré des certitudes ludiques toujours aussi peu présentes. Le Stade Rennais, qui reste l’une des plus mauvaises attaques de la compétition (deux buts seulement depuis l’entame de la saison avant cette rencontre), voulait égayer son bilan, mais s’est souvent heurté à un Fraser Forster imposant, même s’il finira par être battu en fin de rencontre par Hunou pour l’anecdote. 3-1, un score qui permet au Celtic de s’offrir la première place du groupe et qui accrédite accessoirement la thèse d’une équipe de Rennes manquant cruellement de caractère cette saison.

L’instant T :
Après 15 premières minutes intéressantes de la part des Rennais, ces dernier ont commencé à reculer et à laisser le ballon à leurs adversaires. Une attitude condamnable en Coupe d’Europe et condamnée d’ailleurs par Lewis Morgan, auteur de l’ouverture du score.  Au lieu de reculer et de guetter les espaces, les Écossais ont continué d’asphyxier les visiteurs en coupant très haut les lignes de passe et en privant les Bretons du cuir. Dès lors, dans le petit théâtre du Celtic Park, Rennes n’était plus vraiment protagoniste, mais plutôt figurant.

LES BUTS

21eme minute (1-0)
But du Celtic ! Côté gauche, Christie lance Forrest qui remet vers la surface où Morgan surgit pour un plat du pied droit qui ne laisse guère l’opportunité à Mendy de s’interposer.

45eme minute (2-0)
But du Celtic ! Sur un deuxième ballon peu contesté par les Rennais, Brown remet dans l’axe vers Christie à 30 mètres du but. Entouré par 4 visiteurs, le gaucher a tout le temps d’armer une frappe vicieuse qui rebondit juste devant Mendy pour terminer sa course au fond.

67eme minute (3-0)

But du Celtic ! Entré en milieu de seconde période pour son premier match en Ligue Europa, Johnston prend appui sur Olivier Ntcham, avant de pénétrer dans le rectangle adverse pour tromper Mendy d’une frappe croisée du droit.

88eme minute (3-1)

But pour Rennes ! Une montée de Maouassa et un centre bien enroulé venant de la gauche permet à Adrien Hunou de surgir et de dévier le cuir de la tête pour enfin tromper le géant Forster.

LES TOPS ET LES FLOPS

RYAN CHRISTIE (8)

Aussi actif qu’à l’aller sinon plus, Ryan Christie a fourni l’avant-dernière passe à Forrest sur l’ouverture du score, créant le décalage, avant de marquer le deuxième but des siens. Inspiré et généreux avec le cuir, le virevoltant gaucher a participé au pressing des locaux sans rechigner une fois le ballon perdu.

Fraser FORSTER (7)

Le portier prêté par Southampton a stoppé net les quelques velléités de révolte des Rennais en début de seconde période. On pourrait presque parler de grand monsieur de cette rencontre pour le géant de 2 mètres aux six sélections avec les Trois Lions s’il n’avait pas encaissé un but en fin de rencontre sur une tête d’Adrien Hunou.

JORIS GNAGNON (4)

Il a cristallisé la majorité des reproches que l’on peut faire à son équipe. Impuissant face aux vagues écossaises, très peu agressif, notamment sur l’ouverture du score des locaux, il a énormément reculé face aux offensives du Celtic et a failli permettre à Morgan d’inscrire un doublé à l’heure de jeu en étant en retard au marquage.

RAFIK GUITANE (4)

Pour sa première titularisation avec Rennes après un peu moins de deux ans, Guitane a traversé la rencontre comme un fantôme. Remplacé en milieu de seconde période, il aura passé la soirée à s’enfermer entre plusieurs adversaires dès qu’il recevait le ballon après quelques arabesques inoffensives. Un pari raté pour Julien Stéphan.

La feuille de match

CELTIC GLASGOW -RENNES : 3-1

Celtic Park, Glasgow
Temps agréable – Pelouse en bon état
Arbitre : M. E.Eskas (ESP) (5)

Buts : Morgan 21e, Christie 45e, Johnston 74e – Hunou 88e

Avertissements : Siebatcheu 10e, Christie 36e, Brown 54e, Bourigeaud 77e, Taylor 82e,

Expulsion : /

Celtic
Celtic Glasgow
Forster (7), Bauer (6), Ajer (6), Jullien (6), Taylor (5) – Brown (6) (c) (Bitton 75e), Ntcham (6) – Morgan (7), McGregor (6), Forrest (7) (Johnston 66e) – Christie (8) (Griffiths 79e).

N’ont pas participé : Gordon, Rogic, Sinclair
Entraîneur : N.Lennon

Rennes
Rennes
Mendy – Boey (5), Nyamsi (4), Gnagnon (4), Maouassa (5) – Tait (5) (Gboho 78e), Bourigeaud (4) (c), Léa-Siliki (5), Del Castillo (4) (Hunou 74e) – Guitane (3) (Da Cunha 66e), Siebatcheu (4).

N’ont pas participé : Salin, Da Silva, Gélin,
Entraîneur : J.Stéphan