Ligue Europa - Rennes accroché par le Celtic

Reuters

Pour la deuxième année consécutive, l'Europe est de passage à Rennes et c'est par une belle affiche face au Celtic que les Bretons ont démarré leur campagne 2019-2020 de Ligue Europa, jeudi soir, au Roazhon Park. Après avoir réussi la saison dernière la meilleure performance européenne de l'histoire du club, avec un huitième de finale, et quelques soirées mémorables contre le Betis Séville et Arsenal, les hommes de Julien Stéphan n'ont pu faire mieux que match nul face aux champions d'Ecosse (1-1), au terme d'un match pauvre en occasions nettes.

Alors que le coach breton avait délaissé le 5-3-2 qu'il utilise en Ligue 1 pour un 4-3-3 sur le papier plus offensif, les Rouge et Noir ont peiné à emballer cette rencontre, devant leur public. Après deux éclairs de la recrue Raphinha, auteur d'un bon centre pour Grenier (13e) et d'une frappe puissante (31e), il a fallu attendre une faute grossière d'Ajer sur M'Baye Niang pour voir Rennes débloquer la situation par l'international sénégalais, qui s'est fait justice lui-même (1-0, 38e s.p.).

Un arbitre dépassé

Ce n'était que le début d'une histoire de penaltys puisque M. Sanchez Martinez, après avoir manqué une faute de Gnagnon dans la surface (50e), a sanctionné un contact moins évident entre Da Silva et Forrest pour permettre à Christie d'égaliser pour le Celtic, toujours du petit point blanc (1-1, 59e s.p.). Mais à ce petit jeu, Rennes peut s'estimer lésé. L'arbitre espagnol a en effet choisi de ne pas accorder un troisième penalty malgré le tacle violent d'Hayes, qui a pris le ballon avant de tout emporter, y compris la cheville de Traoré (79e). Et on peut aussi signaler ce bras de Niang tenu par Ajer dans le temps additionnel, qui aurait peut-être mérité un petit quelque chose, là encore (90e+1).

Cinq jours après un match rocambolesque à Brest, les Rennais sont encore tombés sur un arbitre dépassé: M. Sanchez Martinez a exclu l'attaquant du Celtic dans le temps additionnel pour un contact avec Edouard Mendy, alors qu'il avait demandé au gardien du SRFC de se relever, dans un premier temps. En attendant, c'est un résultat qui ne fait pas forcément les affaires de Rennes, dans un groupe E où les cartes ont été redistribuées par la victoire de Cluj contre la Lazio (2-1). Les Bretons, eux, devront se rendre à Rome dans deux semaines.