Ligue Europa : Marseille reversé en Ligue Europa Conférence

Reuters

Dominateur comme souvent mais inefficace comme presque toujours, l'OM a battu le Lokomotiv Moscou 1-0 jeudi au Stade Vélodrome en clôture de la phase de groupes de Ligue Europa, ce qui lui permet de rester sur la scène européenne, via la nouvelle Ligue Europa Conference. Marseille était déjà éliminé de la C3 mais n'avait besoin que d'un seul point pour assurer la troisième place de son groupe. La victoire est finalement un bonus, pas inutile pour un club qui gagne vraiment trop peu en Europe, avec un seul succès sur ses 19 derniers matches avant jeudi.

Mais l'essentiel était vraiment de passer car il aurait fait tache pour l'OM d'être le seul club français éliminé des compétitions continentales. Même si son attachement sincère à voir l'OM réussir en Coupe d'Europe ne fait pas de doute, Jorge Sampaoli a tout de même effectué quelques changements dans la perspective de l'important déplacement de dimanche à Strasbourg.

Fatigué, Payet est ainsi resté sur le banc une heure, comme Kamara et Lirola. A l'inverse, Milik, Under et Mandanda, absents du 11 ces derniers temps pour des raisons diverses, ont fait leur retour comme titulaires. Face à une très faible équipe du Lokomotiv, la première période a d'abord été conforme à ce que produit l'OM actuellement : du jeu, beaucoup, mais peu d'occasions, et des centaines de passes dont une poignée seulement arrivent à Milik. Alors que De la Fuente faisait de gros dégâts sur son aile gauche, le Polonais n'avait pas grand-chose à se mettre sous la dent, avec un simple en tir en pivot trop central à la 31e minute de jeu.

Le raté de Dieng

Mais quelques minutes plus tard, un impeccable corner d'Under lui a permis de tromper de la tête (1-0, 35e) le jeune Daniil Khudiakov, pas encore 18 ans. En face, Moscou a été d'autant plus inoffensif que l'ancien attaquant de Bordeaux François Kamano a dû sortir après être mal retombé sur son dos.

La suite est restée maîtrisée mais a confirmé que l'OM avait décidément du mal à tuer les matches qu'il contrôle. Gerson, qui va vraiment mieux, a ainsi eu deux belles occasions : d'abord une tête pas suffisamment appuyée (51e), puis un tir dévié sur sa barre par le gardien russe après le meilleur mouvement collectif marseillais du match.

Puisqu'un nul lui suffisait pour finir troisième de ce groupe relevé et filer en C4, l'OM n'a pas vraiment tremblé malgré cet avantage encore trop mince. Mais comme les Marseillais ne savent pas se simplifier la vie, ils ont fini à 10 après l'expulsion de Rongier, pas dans un très grand soir, à la 81e minute. Ils auraient pourtant dû doubler la mise par Dieng, à qui Payet a offert un duel immanquable face au gardien à trois mètres du but mais qui a frappé à côté (90e+4).

L'OM se contentera donc finalement de cette victoire étroite et de sa future découverte de la Ligue Europa Conference. Mais au vu du niveau affiché par les Moscovites jeudi, le grand regret de cette campagne de Ligue Europa reste de ne pas les avoir battus au match aller (1-1). Car les points abandonnés bêtement en fin de match à Moscou ont pesé très lourd dans le parcours marseillais.


>