Ligue Europa : L'Olympiakos crucifie Arsenal

Arsenal semblait avoir fait le plus dur en faisant craquer, au match aller, une formation de l’Olympiakos très difficile à manier sur sa pelouse (0-1). Mais le but signé Alexandre Lacazette il y a une semaine a été effacé au retour des vestiaires par Pape Abou Cissé, complètement seul pour mettre sa tête sur un corner de Mathieu Valbuena (53eme).

Bernd Leno a ensuite sorti le grand jeu dans la foulée (57eme) avant que les Gunners ne mettent la pression dans le dernier quart d’heure. Mais ni Nicolas Pépé, auteur d’un raid solitaire (75eme) puis d’une frappe du gauche (77eme), ni Lacazette, imprécis au moment de suivre cette tentative de l’Ivoirien (77eme), n’ont réussi à trouver la faille.

Le geste de classe d’Aubameyang n’a pas suffi


En prolongation, ce sont les Grecs qui ont créé le danger, malgré la nette possession londonienne. Bruno Gaspar a mal ajusté sa frappe du droit (104eme) mais surtout, Georgios Masouras a heurté la barre transversale. Arsenal a tenu, jusqu’à ce que le génie de son meilleur buteur ne lui permette d'égaliser. Sur un centre de Mesut Özil mal renvoyé par la défense, Pierre-Emerick Aubameyang a cru arracher le match nul de la qualification d’une reprise de volée acrobatique dans la surface (1-1, 113eme).

Mais c’était sans compter sur l’ancien pensionnaire de Ligue 1 Youssef El Arabi, venu couper un centre rentrant dans les derniers instants de cette rencontre (1-2, 119eme). Le finaliste malheureux de l’an dernier, qui était invaincu depuis le 29 décembre, prend la porte.