Ligue Europa : Les chances des clubs français

Panoramic

Bordeaux devra cravacher

Le tirage au sort n’a pas été clément pour Bordeaux. Les Girondins débutent d’ailleurs leur campagne européenne avec la réception de Liverpool. Rien que ça. A l’image de cette rencontre corsée, le parcours bordelais en Ligue Europa s’annonce épineux. Les hommes de Willy Sagnol devront également affronter le FC Sion (Suisse) et le Rubin Kazan (Russie), où il est toujours très compliqué de s’y rendre. Auteur d’un début de saison moyen en Ligue 1, le club au scapulaire ne devrait pas faire de son escapade européenne une priorité cette saison. En cause notamment un effectif pas suffisamment étoffé pour jouer sur plusieurs tableaux. Ajoutez à cela un effectif décimé par les pépins physiques (Sertic, Sané) et vous obtenez une équipe pas au mieux.

La voie est libre pour Marseille

Marseille a longtemps cru tenir sa qualification pour la Ligue des Champions la saison dernière. Finalement, l’OM a faibli lors du dernier sprint et a dû se contenter de la Ligue Europa. Une compétition qui marque le retour du club phocéen sur la scène européenne. De quoi réjouir les supporters olympiens, sevrés de rendez-vous européens durant toute une saison. D’autant plus que le club olympien a hérité d’un groupe à sa portée en compagnie de Groningen, du Slovan Liberec et de Braga. Rien de bien insurmontable pour l’OM, qui fait office de grand favori dans son groupe. Les hommes de Michel sont armés pour réussir un grand parcours et pourquoi pas, imiter le FC Séville, tenant du titre. 

Monaco et la menace Anderlecht

Battu par Valence lors des barrages de la Ligue des Champions, l’AS Monaco a été reversé en Ligue Europa. Un moindre mal pour le club de la Principauté qui a connu un Mercato extrêmement agité. C’est donc un Monaco new-look qui tentera de faire belle figure sur la scène européenne, comme la saison dernière en Ligue des Champions. L’équipe de Leonardo Jardim affrontera Tottenham, Anderlecht et Qarabag. Un groupe relevé où Tottenham fait office de favori et Anderlecht de sérieux outsider. Monaco a les armes pour passer la phase de poules mais attention à la mauvaise blague belge. 

Saint-Etienne doit se lâcher 

Les supporters stéphanois ont encore en tête la campagne européenne sans saveur de l’ASSE la saison dernière. Les Verts ont alors enchaîné les matchs nuls aussi décevants les uns que les autres. Cette année, les hommes de Christophe Galtier doivent logiquement une revanche à leurs fans. Sainté a hérité d’un groupe compliqué avec la présence du Dnipro, de la Lazio Rome et de Rosenborg. Aucun match ne sera facile pour les coéquipiers de Loïc Perrin. Le club forézien s’est renforcé durant l’intersaison mais sans pour autant avoir signé de grand nom. L’aventure européenne s’annonce donc compliquée si l’ASSE ne se fait pas violence.


>