Galatasaray - Terim : "J'ai demandé aux supporters de rester calmes"



Jeudi soir lors de la deuxième journée de la phase de poules de la Ligue Europa, l'Olympique de Marseille et Galatasaray se sont quittés sur un match nul (0-0). La rencontre, elle, a été interrompue durant 8 minutes, peu avant la pause. Le motif ? Des jets de projectiles et de fumigènes, lancés par le parcage turc sur la pelouse de l'Orange Vélodrome et d'autres tribunes. L'entraîneur de Galatasaray, Fatih Terim, s'était très rapidement dirigé vers les supporters afin de les calmer. Après la rencontre, il a évoqué les incidents survenus, soulignant l'importance des supporters : "Nos supporters sont importants pour nous, surtout lorsque nous jouons à l'extérieur. Donc  je leur ai demandé de rester calmes. Eux, ils m'ont écouté, ils sont restés calmes."

En tête du groupe en Ligue Europa, Galatasaray peine en championnat


"C'était un match à l'extérieur assez difficile, prendre un point ici, c'est bien. On a pu attaquer et trouver des espaces en première mi-temps, mais l'OM attaque aussi bien sur la largeur avec des joueurs comme Cengiz (Ünder) et Payet. En deuxième mi-temps, on a essayé d'empêcher la pression de l'adversaire. On a une équipe assez jeune donc il faut encore éviter certaines pertes de balle, on doit encore travailler sur cela", a-t-il expliqué, à propos du match. Après son succès obtenu lors de la première journée face à la Lazio Rome, et avec le nul contre l'OM, Galatasaray occupe la tête du groupe E (4 points), devant le club italien (3 unités) et Marseille (2 points) alors que le Lokomotiv Moscou ferme la marche (1 point).


Avant d'affronter la formation russe à deux reprises en Ligue Europa (21 octobre et 4 novembre), Galatasaray devra rebondir en championnat. Elle n'occupe que la dixième position après sept journées, à cinq points du leader, Fenerbahçe.




>