Avec Conte, Tottenham est condamné à gagner

Reuters
C'est déjà une sorte de match de la dernière chance pour Tottenham, si toutefois la poursuite du parcours en Ligue Europa Conférence intéresse les Spurs dans le contexte chancelant du moment. Mais ont-ils vraiment le choix ? Il est possible qu'Antonio Conte s'en moque comme de son premier ristretto, mais une contre-performance d'entrée face au Vitesse Arnhem, à domicile, ferait tache pour son grand retour à Londres. S'ils s'imposent, ce qui reste le plus plausible au vu des forces en présence - après la défaite inattendue 1-0 à l'aller, il y a quinze jours -, les coéquipiers de Hugo Lloris ne pourraient plus vraiment faire une croix sur la suite. Ils reprendraient alors un point d'avance sur les Néerlandais, qui sont devenus leur principal adversaire pour la qualification.

Surtout, ils pourraient quasiment terminer le travail dans la foulée, trois semaines plus tard à domicile face aux faibles Slovènes de Mura, toujours dans leur écrin du Tottenham Hotspur Stadium. Selon le résultat de Rennes - Arnhem lors de la cinquième journée, le vice-champion d'Europe 2019 devrait pouvoir en tirer avantage. Mais si les Bretons réussissent un carton plein, eux aussi à domicile, ils garderaient tout de même trois points d'avance sur les Spurs. Ce qui pourrait finalement aboutir à un scénario presque catastrophe : une deuxième place, obligeant alors le club à disputer un tour supplémentaire en barrages face à un troisième de Ligue Europa, plutôt que de passer directement en huitièmes de finale.

Lors de la précédente journée aux Pays-Bas, Nuno Espirito Santo avait notamment laissé Kane et Heung-Min Son au repos. Difficile d'imaginer, donc, qu'Antonio Conte en fasse de même... Espirito Santo pensait "vraiment que les deux matchs à domicile permettront de passer". Il l'imagine sans doute toujours autant, mais observera la situation de son canapé. Tottenham, avec l'arrivée en grande pompe d'Antonio Conte, se place d'entrée dans une sorte de piège. Alors qu'il est évident qu'ils auraient préféré faire l'impasse sur cette compétition afin de se concentrer sur la Premier League, les Spurs sont ainsi condamnés à faire bonne figure à court terme, donc à poursuivre leur route. A partir de février, il sera peut-être temps à nouveau pour le nouvel entraîneur italien de faire tourner.

>