Arsenal : Lacazette-Aubameyang, destins croisés

Une attitude qui en disait long. Samedi dernier, lors de son remplacement à la 77e minute du match entre Arsenal et Liverpool (0-3), Pierre-Emerick Aubameyang avait la mine des mauvais jours. Comme nombre de ses coéquipiers, le capitaine des Gunners est complètement passé au travers lors de cette défaite qui éloigne encore un peu plus son équipe, actuelle dixième de Premier League, des places qualificatives pour la Ligue des champions. Mais la méforme de l’international gabonais dure, lui qui vit sa pire saison à Arsenal, avec seulement 9 buts inscrits en championnat. Et une attitude critiquée par tous les consultants du pays.

Son compère Alexandre Lacazette, qui a vécu des moments difficiles au sein du club londonien, va lui beaucoup mieux. Il a d’ailleurs été l’un des rares à surnager face aux Reds, lui qui avait offert la victoire aux siens sur penalty trois semaines plus tôt dans le derby nord-londonien contre Tottenham (2-1), un match où "Aubame" était resté sur le banc après être arrivée en retard… Auteur de 11 réalisations, il n’est déjà plus très loin de son meilleur total en Premier League, atteint lors de sa première saison anglaise (14 buts en 2017-2018).

Lacazette plaît en Europe

"Il marque des buts et il apporte à l'équipe quelque chose de différent. Et son rendement a été phénoménal", reconnaissait Mikel Arteta en conférence de presse la semaine dernière. Un entraîneur espagnol qui voit bien que son équipe performe mieux avec l’ancien Lyonnais. Mais il n’est pas le seul à le voir. D’après le Guardian, l’Atlético de Madrid le suivrait toujours, tout comme l’AS Rome et le Séville FC. Interrogé sur cet intérêt qu’il suscite, Arteta a expliqué qu’un point serait effectué en fin de saison.

eeeeeeLacazette, à qui il ne restera qu’un an de contrat, pourrait alors être vendu, surtout si Arsenal ne parvient pas à décrocher une qualification européenne. Quant à Aubameyang, qui a prolongé jusqu’en 2023 en septembre dernier, les prétendants se bousculent aujourd’hui un peu moins qu’avant. Même si un beau parcours en Ligue Europa, où les Londoniens affrontent le Slavia Prague jeudi en quart de finale aller, pourrait faire évoluer les choses, pour lui comme pour d'autres...


>