Thomas Tuchel : « Bizarre d’avoir Cavani en face »

Reuters

Presque deux mois après sa défaite contre le Bayern à Lisbonne, le PSG débute mardi soir un nouveau parcours en Ligue des Champions. Une campagne que les champions de France lancent avec de l’appétit et aussi beaucoup d’ambition. Mais entre vouloir et pouvoir, il y a souvent une différence et c’est pourquoi Thomas Tuchel a d’emblée appelé ses hommes à se faire respecter et démontrer qu’ils font désormais partie des meilleurs sur la scène continentale.

 

« Le challenge c’est de créer une équipe »

« Honnêtement, je ne sais pas si on est plus forts que la saison dernière. On doit prouver. Ça sera difficile, on a eu une équipe super forte lors de la saison dernière. La compétition commence, et on doit montrer la même chose que l'année dernière. La question, ce n’est pas de savoir si on est plus fort ou moins fort. On doit montrer », a lâché le coach allemand en conférence de presse. En tant que vice-champion d’Europe, Paris est aujourd’hui plus attendu mais Tuchel n’est pas convaincu que cela change quoi que ce soit à la donne : « Le défi, c'est de ne pas penser à la finale. La dernière ligue des champions, c'était extraordinaire, mais c'est passé. Le challenge c'est de créer une équipe. Dans une compétition comme la Ligue des champions, on ne peut pas perdre du temps à se demander si on doit être favori, si on est plus forts ou moins forts... »

   

« MU a plus de qualité et d’expérience qu’en 2019 »

Il y a 18 mois, Paris tombait contre MU en 8es de l’épreuve reine. Un succès convaincant ce mardi viendrait aussi démontrer que cette équipe a appris de ses erreurs passées. En même temps, faire le parallèle avec le passé n’est pas très utile, surtout que la formation d’United qui se présentera au Parc sera totalement différente de celle de 2018/19. « Ils ont beaucoup changé, a prévenu judicieusement Tuchel. Ils ont de nouveaux joueurs et ils ont plus de confiance et d'expérience. Pogba reste un joueur clé, un des milieux les plus talentueux. La clé est aussi Bruno Fernandes, qui fait beaucoup de passes décisives en profondeurs. Ils vont jouer avec 3 attaquants très rapides, et ils ont une des meilleures équipes en Europe avec une transition offensive. Le plus important: Jouer avec un bon contre-pressing pour empêcher les contre-attaques avant que les contre-attaques commencent. »

« Toujours compliqué de défendre sur Edi »

Et parmi les nouveaux éléments qui figureront dans l’équipe des Diables Rouges il y a Edinson Cavani. L’entraineur du PSG a avoué qu’il aurait aimé avoir "El Matador" de son côté : « Il reste le meilleur buteur du PSG, une grande personnalité, un grand joueur qui a écrit l'histoire pour notre club. Ça va être un peu bizarre, mais ce n'est pas lui tout seul contre nous ou nous contre lui. On va être très attentif ça c'est toujours compliqué de défendre contre Edi ».

Tuchel a ensuite conclu en étalant tout qu’il admire chez son ancien joueur : « Il a beaucoup de personnalité. Il est très poli, un peu timide presque. Très travailleur. Il vit pour le foot, pour marquer. Quand il a la confiance, c'est un des meilleurs 9 du football mondial. Si tu joues si longtemps dans un club comme le nôtre et que tu as une telle connexion avec les supporters, ça prouve que tu le mérites. »