Simeone, les cinq continentales

Reuters

Coupe de l'UEFA 1998

Le fameux Inter de 1998 avait été couronné au Parc des Princes, quelques semaines avant la Coupe du Monde en France, pour la première finale de Coupe de l'UEFA disputée en une seule manche et sur terrain neutre. C'est lors de ce match 100% italien face à la Lazio (3-0) que Ronaldo avait mystifié Luca Marchegiani de son passement de jambes mythique. Diego Simeone était indiscutable au milieu, sur la gauche d'un triangle où le secondaient Zé Elias dans l'axe et Aron Winter à droite, Javier Zanetti dédoublant avec lui dans le couloir. Et derrière Youri Djorkaeff, Ronaldo et Ivan Zamorano.

Ligue Europa 2012

Pour sa première saison sur le banc de l'Atlético, le "Cholo" remporte à nouveau la C3, à nouveau pour un choc entre deux clubs du même pays - ce qui deviendra une spécialité pour Diego Simeone. Et encore pour un 3-0 net et sans bavure, cette fois contre Bilbao. Radamel Falcao survole la compétition, comme il l'avait fait l'année précédente avec Porto. C'est le souvenir de ce match, disputé à Bucarest, qui a poussé l'entraîneur argentin à demander à ce que la rencontre face à Chelsea soit délocalisée en Roumanie.

Ligue des Champions 2014

Habitué donc aux duels fratricides, Diego Simeone passe encore un cap face au Real Madrid. Cette finale est restée dans toutes les mémoires, l'Atlético menant 1-0 jusqu'au temps additionnel et cette tête de Sergio Ramos qui a forgé la légende du capitaine des Merengue. L'image de l'adjoint Zinedine Zidane hurlant sur le bord de la touche juste avant ce but, au côté de Carlo Ancelotti impuissant, demeure également gravée comme le symbole d'une passation de pouvoir. Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers iront chercher leur Décima lors d'une prolongation à sens unique (4-1).

Ligue des Champions 2016

Difficile de juger si l'Atlético est passé plus près en 2014 qu'en 2016... Toujours est-il que les Colchoneros échouent à nouveau contre le Real, mais cette fois aux tirs au but après un nul 1-1. Sergio Ramos ouvre le score beaucoup plus rapidement (15eme), Antoine Griezmann manque un penalty (48eme) et Yannick Ferreira Carrasco égalise en fin de temps réglementaire (79eme). Le début de l'incroyable trilogie sur le banc de Zinedine Zidane, qui gagnera encore la C1 en 2017 puis 2018, n'a donc tenu qu'à un fil. Et Diego Simeone, lui, ne l'a toujours pas remportée...

Ligue Europa 2018

Face à l'OM, à Lyon, c'est donc la première et seule de ses cinq finales européennes que Diego Simeone ne joue pas contre une équipe du même pays. Mais son tarif spécial C3 ne varie pas d'un centime : 3-0, net et sans bavure. Antoine Griezmann inscrit un doublé (21eme, 49eme) et Gabi parachève le succès en fin de match (89eme), faisant subir aux Phocéens leur troisième échec en autant de tentatives à ce stade de la compétition (après 1999 et 2004). Confirmant aussi que cette Ligue Europa est décidément trop facile pour le coach des Rojiblancos.

 


>