Rennes : Stéphan peut comprendre "la frustration" des joueurs

Mardi soir, c'était la première rencontre du Stade Rennais en Ligue des Champions. Alors, les attentes étaient élevées, face à Krasnodar, une équipe également novice dans la prestigieuse compétition. Toutefois, le début rêvé n'a pas eu lieu car l'équipe dirigée par Julien Stéphan a concédé un match nul en dépit d'intentions louables dans le jeu (1-1).


Dans un groupe E composé également par le FC Séville et Chelsea, qui s'affrontaient entre eux (0-0), le résultat n'est pas forcément idéal. Au sortir de la rencontre du Stade Rennais, Julien Stéphan a souligné le positif, même si il s'est également mis à la place de son groupe.

 

Capable de rentrer dans la Ligue des Champions, Rennes doit penser à la Ligue 1


"Les joueurs ont tout donné, on a eu plusieurs occasions pour l'emporter. On a manqué d'efficacité, on est tombés sur un très bon gardien qui a été l'homme du match en face. On s'est créé un certain nombre d'occasions, encore plus vers la fin quand on a changé de système. Malheureusement, ça n'a pas suffi pour l'emporter", a expliqué le technicien en conférence de presse.


Dès vendredi, en Ligue 1, Rennes sera sur le pont face à Angers (21 heures) et Stéphan a estimé qu'il était nécessaire de rapidement se projeter sur la suite au niveau mental. "Dans l'état d'esprit, dans l'intensité, dans la qualité, c'est une bonne base. Ça va s'élever mais on a montré qu'on était capables de rentrer dans la compétition. Je peux comprendre la frustration des joueurs au regard des efforts qu'ils ont fournis. Elle est logique, elle est légitime, pour autant on est engagés dans un marathon et il faut très vite se remettre dans le Championnat puis dans le déplacement la semaine prochaine à Séville", a jugé l'entraîneur de Rennes, conscient que son équipe doit encore apprendre à gérer l'enchaînement des rencontres.