Liverpool mise sur Sturridge

Reuters

La finale de la dernière Ligue des champions entre le Real Madrid et Liverpool n'a duré qu'une demi-heure dans le cœur des supporters des Reds. Elle s'est arrêtée brutalement lorsque Mohamed Salah l'a quittée, blessé. L'infernal trident offensif de Jürgen Klopp perdait alors son maillon fort, impossible à remplacer sans affecter le niveau de l'équipe. Cette saison la donne a changé sur les bords de la Mersey. En témoigne le nul arraché à Chelsea (1-1), samedi en Premier League. Le "super sub" Daniel Sturridge n'a eu besoin que d'entrer cinq minutes pour transpercer la lucarne des Blues et permettre à Liverpool de rester invaincu.

Sadio Mané, Mohamed Salah et Roberto Firmino, indiscutables la saison passée, peuvent s'inquiéter. La concurrence est de retour chez les Reds. Daniel Sturridge en a, a priori, fini avec ses galères et retrouve son meilleur niveau. Celui qui s'était retrouvé prêté à West Brom, blessé ou sur le banc et même relégué en fin de saison dernière, est métamorphosé. Bien que remplaçant, l'avant-centre anglais a déjà trouvé le chemin des filets à quatre reprises cette saison malgré un temps de jeu famélique. Titularisé seulement contre le PSG en Ligue des champions et contre Chelsea en Cup, le buteur de 29 ans a marqué les deux fois. Son ratio d'un but toutes les 48 minutes cette saison est impressionnant.

 

Klopp: "Dieu merci, il est là !"

Au point donc, de bousculer la hiérarchie des attaquants de Liverpool. "Dieu merci, il est là, s'exclame carrément Klopp sur le site officiel des Reds ! Il est dans sa meilleure forme depuis que je le connais et que nous travaillons ensemble. Il était toujours un peu malchanceux avec des blessures et des choses comme ça. C'est comme ça, le timing dans la vie est très important. Maintenant, le timing est parfait. Nous avons désespérément besoin de lui et il est en forme. Très en forme."

L'entraîneur de Liverpool a confiance en Sturridge et pourrait le titulariser mercredi en Ligue des champions selon la presse anglaise. Un message fort dans un déplacement important à Naples puisque les Reds, en tête, savent que chaque point comptera dans ce très relevé groupe C. Et l'apport de chaque homme sera décisif pour aller, cette fois, jusqu'au bout.