Liverpool : Le club dénonce des insultes racistes contre ses joueurs

Liverpool en a ras-le-bol. Défaits par le Real Madrid, mardi soir en quart de finale aller de la Ligue des Champions (3-1), les Reds n'ont pas su se mettre dans des dispositions idéales afin de possiblement se qualifier en demi-finale de la compétition. Si l'équipe dirigée par Jürgen Klopp a confirmé traverser une saison 2020-2021 compliquée, comme en témoigne sa septième place en Premier League, il y a eu plus grave encore. Ce mercredi, le club a publié un communiqué afin de dénoncer les insultes racistes proférées contre ses joueurs (Trent-Alexander Arnold, Sadio Mané et Naby Keïta) après le match perdu face à l'équipe de Zinedine Zidane.

"C'est totalement inacceptable et ça doit cesser"

 




"Une fois de plus, nous parlons malheureusement d'odieuses insultes racistes au lendemain d'un match de football. C'est totalement inacceptable et ça doit cesser. En tant que club, nous offrirons à nos joueurs tout le soutien dont ils auront besoin. Nous travaillerons aussi avec les autorités compétentes pour identifier, et si possible, poursuivre les personnes responsables", peut-on notamment lire sur le communiqué. Liverpool a également visé la modération des réseaux sociaux : "Nous savons que ce ne sera pas suffisant tant que les mesures préventives les plus fortes possible ne sont pas prises par les réseaux sociaux et les organes de réglementation qui les dirigent."


Trent-Alexander Arnold a reçu des émojis de singe dans les commentaires de son dernier post Instagram. Il en a été de même pour ses deux coéquipiers. Mardi, dans un registre encore plus inquiétant par son degré, le FC Nantes avait soutenu son milieu de terrain, Imran Louza, menacé de mort et victime d'insultes racistes.

 


>