Liverpool : La sensation Diogo Jota

Reuters

"Une recrue phénoménale." Sur sa chaîne YouTube, l’ancien défenseur de Manchester United reconverti consultant Rio Ferdinand a bien résumé le sentiment général concernant Diogo Jota, arrivé le 19 septembre à Liverpool en provenance de Wolverhampton pour un peu moins de 45 millions d’euros. Censé venir soulager le trio Salah-Mané-Firmino, l’ailier portugais a déjà fait plus que ça. Beaucoup plus même. A tel point qu’il pose un véritable casse-tête à Jürgen Klopp, même si l’entraîneur allemand est surtout préoccupé actuellement par les nombreuses blessures qui déciment son effectif (Virgil van Dijk, Joe Gomez, Trent Alexander-Arnold, Jordan Henderson, Naby Keita...).

Une première dans l'histoire des Reds

Dimanche dernier face à Leicester, Jota, en doublant la mise sur un centre d’Andy Robertson, est déjà entré dans l’histoire des Reds. Car il est devenu le premier joueur à réussir à marquer lors de ses quatre premiers matchs de championnat à Anfield, où il avait déjà fait trembler les filets contre Arsenal, Sheffield United et West Ham. Au total, il comptabilise 8 buts en 12 matchs sous ses nouvelles couleurs, et a notamment signé un triplé il y a trois semaines lors de large victoire de Liverpool sur la pelouse de l’Atalanta en Ligue des champions (0-5). Une équipe bergamasque face à laquelle il devrait encore être aligné d’entrée mercredi soir malgré le retour de Mohamed Salah, de nouveau disponible après avoir été testé positif au Covid-19.

"Il va aller encore plus haut"

Des débuts époustouflants qui ne surprennent pas l’un de ses anciens partenaires. "C’est quelqu’un de très travailleur, très adroit avec le ballon et qui joue beaucoup. Et il ne va pas en rester là. Il va aller encore plus haut", confie à La Vanguardia son ex-coéquipier chez les Espoirs portugais Stephen Eustaquio, qui fait lui aussi partie de la "génération dorée" du football lusitanien. Pour Ferdinand, cette réussite est d’autant plus remarquable car elle n’était pas particulièrement attendue. "Peu de gens disaient qu’il fallait prendre Jota, poursuit l’ancien international anglais. Mais il est arrivé et a montré à Klopp en enchaînant les buts qu’il ne pouvait pas le sortir de l’équipe. C’est ce que vous voulez dans un grand club. Des joueurs qui arrivent, ont un impact immédiat et disent aux autres joueurs : « Je vous ai regardé la saison dernière, vous êtes très fort mais je suis là pour élever encore le niveau»." Mais jusqu'où pourra-t-il encore l'élever ?
 

Klopp : "Marquer a toujours été important pour Firmino"