Ligue des Champions : Wolfsburg, puissance allemande en devenir ?

Reuters

Kevin De Bruyne, Ivan Perišić ne sont plus là mais Josuha Guilavogui est encore bien présent dans l'équipe qui s'était imposée dans le Nord sur le score de 3-0 lors de la phase de poules de la Ligue Europa lors de la saison 2014-2015. Depuis cette date, les deux formations ont connu des difficultés. Le Wfl Wolfsburg a été tout proche de la relégation lors de la saison 2017-2018 et ne doit son salut qu'à une double victoire face à Holstein Kiel lors des barrages pour se sauver. Lille quant à lui, a connu les mêmes problèmes cette année-là (17eme de Ligue 1) avant de remonter au classement jusqu'à donc ce sacre la saison passée. Mais depuis le coup d'envoi de ce nouvel exercice, rien ne va pour les Dogues alors qu'en face, tout roule pour le mieux du côté de l'équipe de la Basse-Saxe.

Les hommes de Mark van Bommel ont réalisé un sans-faute depuis le début de saison de Bundesliga pour un seul but encaissé et trône en tête du classement avec 12 points (4 victoires), avec deux unités d'avance sur le Bayern Munich. Sixième en 2018-2019, septième en 2019-2020, quatrième la saison passée, le club vert et blanc entend mordre à pleines dents cette campagne de Ligue des Champions, plus goûtée depuis 2016 et une élimination en quarts de finale contre le Real Madrid (2-0, 0-3). Cette fois, les Loups sont en pleine ascension sous l'impulsion d'un coach avec de belles valeurs malgré une première expérience très moyenne au PSV Eindhoven. Arrivé en Allemagne le 1er juillet dernier, l'ancien Bavarois a pris les commandes d'une équipe rodée.

Des débuts difficiles en pré-saison

Si tout va pour le mieux maintenant entre Mark van Bommel et Wolfsburg, le début de mandat du coach ne s'est pas idéalement passé. Après cinq défaites en six matchs amicaux, l'ancien technicien du PSV a commis une erreur lors du premier tour de la Coupe, en réalisant six changements au lieu des cinq autorisés. Malgré la victoire (3-1) contre une équipe de D4, le Wfl a été disqualifié, ce qui a entaché les débuts du vainqueur de la Ligue des Champions en 2006 avec le FC Barcelone. Depuis, tout va pour le mieux mais Mark van Bommel sait jouer de prudence : « Nous sommes la seule équipe à avoir réalisé un tel départ cette saison en Bundesliga. Tout le monde peut battre tout le monde, la qualité des équipes est très élevée. [...] La situation peut rapidement évoluer, il faut être réaliste. C'est bien, nous faisons du bon travail. Rien ne garantit que ça continuera ainsi et qu'on gagnera tous nos matchs. » Pour le moment donc, tout souri au coach et à ses loups puisqu'ils ont battu les deux promus Greuther Fürth et Bochum, le Hertha Berlin et le RB Leipzig en championnat.

Ce mardi soir, Wolfsburg s'apprête à goûter une nouvelle fois à la Ligue des Champions, face à un adversaire lillois battu il y a quelques années. Pour autant, il n'est point question de jubiler au regard des débuts pénibles de Jocelyn Gourvennec avec Lille : « Je ne sais pas vraiment ce qui se passe dans le championnat français et au sein du club, peut-être que ce sont leurs adversaires qui ont été très forts... Mais Lille est une équipe très forte, qui joue en bloc, a rappelé le coach. Ce n'est pas pour rien s'ils ont été champions de France l'an dernier. C'est sûr qu'on ne va pas les sous-estimer. »

4/4 pour Wolfsburg en championnat !


>