Ligue des Champions - Shearer :"Ne négligez pas Tottenham !"

ICON SPORT

Il y a bien sûr le duel qui focalise toutes les passions entre Manchester City et Liverpool, au coude à coude en tête de la Premier League (*). Deux effectifs bardés de talents, qui se répondent du tac au tac, à l’image d’un dernier week-end où les Reds ont dominé Bournemouth (3-0) à Anfield, avant que les Citizens n’écrasent Chelsea (6-0). Sauf que cette seconde partie de saison ne se résume pas à un mano a mano, cette course pour le titre en Angleterre est en fait une "fantastique course à 3 chevaux", comme tient à le rappeler l’ancien attaquant Alan Shearer, aujourd’hui consultant pour BBC Sport.

Le 3e larron ? Tottenham, qu’il serait une erreur de négliger, selon l’ex-capitaine de la sélection anglaise. Des Spurs qui, comme souvent, vivent dans l’ombre des grosses écuries et, en fin de saison, restent abonnés aux places d’honneur (le dernier des 2 titres de champion du club remonte à 1961). Et pourtant, si la victoire sur Leicester dimanche, à Wembley (3-1), a moins fait parler, les Londoniens restent à 5 points du duo de tête, avant leur huitième de finale aller de Ligue des champions face à Dortmund ce mercredi (21 heures).

Sans aucune recrue 

Shearer salue les extraordinaires ressources d’une formation qui, sans faire de bruit ni surtout sans la moindre recrue (les derniers marcato d'été comme d'hiver ont été vierges, ndlr), reste au contact : "Nous savons qu’ils peuvent mieux jouer qu’ils ne l’ont fait récemment, mais le fait qu’ils continuent à gagner sans deux de leurs meilleurs joueurs, qui sont Harry Kane et Dele Alli, démontre tout le caractère de Pochettino et de son équipe." Une formation dont on ne donnait pas cher lors de sa défaite (1-3) à Wembley devant Wolverhampton fin décembre, mais qui depuis a su enchaîner… cinq victoires en six journées. Dont quatre ont été acquises en l’absence de la star et du buteur Harry Kane, qui s’est trouvé un successeur inattendu en la personne de Son Heung-min (4 buts en 5 journées).  

"City et Liverpool jouent sans doute un meilleur football, mais les Spurs ont une super attitude, qui met un peu plus en évidence toute la valeur de leur manager." Shearer, qui s’il continue de faire de Man City son favori pour se succéder à lui-même, ne cache pas son admiration pour Pochettino, on l’aura compris… Un manager argentin qui "ne dispose peut-être pas des mêmes ressources ou des mêmes talents que ses rivaux pour le titre", et dont le club doit composer avec le retard de livraison d’un nouveau stade, qui a contraint son équipe à évoluer chaque week-end dans un Wembley à moitié vide.

Et pourtant Hugo Lloris et ses coéquipiers sont dans la course et, malgré les absences, ont de quoi aborder le retour de la C1 avec confiance. Même si Shearer met en garde, avant la première des deux confrontations face au Borussia, sur la nécessité de ne pas répéter les erreurs commises dimanche face aux Foxes, notamment de la part des deux défenseurs Kieran Trippier et Danny Rose: "Si cela se reproduit mercredi, les Spurs vont avoir des problèmes, parce qu’ils seront selon moi punis."    

-------------------------------------------
(*) Les Citizens font la course en tête grâce à une meilleure différence de buts que les Reds, qui comptent toutefois un match en retard.