Ligue des champions : Quand City sourit aux clubs français

Franck Fife/Pool via REUTERS

Mardi soir au Vélodrome, l’Olympique de Marseille, déjà en difficulté après sa défaite sur la pelouse de l’Olympiakos en ouverture de ce groupe C de la Ligue des champions (0-1), va affronter Manchester City pour la toute première fois. Un club anglais qui présente un bilan négatif face aux formations françaises (deux victoires, trois matchs nuls et trois défaites), avec deux éliminations retentissantes en Ligue des champions. Dont une il y a un peu plus de deux mois, lors d'un quart de finale disputé sur un match contre l’OL à Lisbonne. Loin d’être favoris malgré leur qualification au détriment de la Juventus au tour précédent, les Lyonnais s’étaient imposés 3-1, grâce à un but de Maxwel Cornet et un doublé de Moussa Dembélé, contre une réalisation de Kevin de Bruyne.

Cornet, l'arme anti-City

Cornet ou l’arme anti-Manchester City, puisque l’international ivoirien avait déjà marqué face aux Cityzens en phase de poules de l’édition précédente, à l’aller comme au retour. Vainqueurs 2-1 à l'Etihad Stadium, les hommes de Bruno Genesio avaient concédé le match nul au retour (2-2), avec un doublé de Cornet. Mais l’OL n’est pas le seul club tricolore à garder de bons souvenirs de Manchester City. En 2017, l’AS Monaco avait éliminé l’équipe de Pep Guardiola en huitièmes de finale de la Ligue des champions, et marqué les esprits. Une double confrontation spectaculaire qui avait vu l’éclosion d’un jeune attaquant de 18 ans nommé Kylian Mbappé, lui aussi buteur à l’aller et au retour. Après un match fou à Manchester où les Monégasques ont mené 3-2 à vingt minutes de la fin avant de s’incliner 5-3, ils s’étaient imposés 3-1 à Louis-II.

De Bruyne, bourreau du PSG

Premier club français à avoir croisé la route de Manchester City sur la scène européenne, le PSG est aussi le seul à avoir un bilan négatif. Quelques semaines après la prise de pouvoir des investisseurs d’Abu Dhabi, le PSG, qui n’avait lui pas encore été repris par le Qatar, était allé décrocher un match nul et vierge dans le nord de l’Angleterre lors de la Coupe UEFA 2008-2009 (0-0), dans une phase de groupes où les équipes s’affrontaient sur un match unique. Sept ans et demi plus tard, les deux clubs, devenus des superpuissances européennes, se retrouvaient en quarts de finale de la Ligue des champions.

Et après un match nul 2-2 au Parc des Princes, avec un but mais aussi un penalty manqué de Zlatan Ibrahimovic, les Parisiens, disposés par Laurent Blanc dans un 3-5-2 devenu célèbre, s’étaient inclinés 1-0 à Manchester sur un nouveau but signé De Bruyne, déjà buteur à Paris. Le Belge sera de nouveau l'un des fers de lance de City mardi soir, contre des Marseillais qui tenteront de mettre fin à leur série de dix défaites consécutives en C1, une compétition où il n'ont remporté qu'un seul de leurs onze derniers matchs face à des équipes anglaises (2 nuls, 8 défaites).