Ligue des Champions : Naples connaît la recette

Reuters

Avant de remplacer Hirving Lozano, samedi à la 65e minute du match de Serie A entre Naples et la Sampdoria (2-0), Fernando Llorente, passeur décisif pour Dries Mertens quelques instants plus tard, n’avait plus disputé le moindre match officiel depuis trois mois et demi, et la finale de Ligue des Champions perdue par son équipe d’alors, Tottenham, contre Liverpool (2-0).

Autant dire que le souvenir est encore frais, et forcément malheureux, pour l’attaquant espagnol, auteur du but de la qualification des Spurs sur la pelouse de Manchester City en quarts de finale. Et qui va retrouver les Reds mardi soir à San Paolo, lors de cet affrontement attendu, pour le compte de la première journée de la phase de poules de la prestigieuse compétition européenne.

Mertens et Naples enfoncent la Samp : 



Llorente, un souvenir "douloureux"

"C’était douloureux de perdre la finale. Il y a évidemment un sentiment de revanche mais au-delà, c’est une opportunité de montrer qu’on peut être à leur niveau", a commenté Llorente, présent en conférence de presse lundi aux côtés de son entraîneur Carlo Ancelotti. Un "Carletto" qui "connaît très bien" les champions d’Europe selon l’ancien de Bilbao. "Il les a étudiés mieux que quiconque", assure-t-il.

Car les autres Napolitains ne vont pas non plus découvrir la formation de Jürgen Klopp, déjà croisée en phase de poules l’an dernier (1-0 ; 0-1), dans un groupe qui était également celui du PSG. Des Liverpuldiens qui avaient devancé les Transalpins… au nombre de buts inscrits. "Je demande à nos supporters de nous pousser comme ils l'avaient fait il y a un an. Je souhaite faire une bonne performance, d'abord générale, de toute l'équipe, mais ensuite aussi individuelle. Jürgen Klopp me motive toujours, j'espère que cela fonctionnera à nouveau", avoue, pour Il Mattino, Lorenzo Insigne, auteur de l’unique but du match à la dernière minute du match aller l’an dernier.

Klopp : "Aucun fardeau sur nos épaules"