Ligue des Champions : Marega, l’espoir des Dragons

Reuters

C’est le genre d’histoire particulièrement agréable à écouter. L’histoire d’un joueur dans l’anonymat du National en 2014 et qui est aujourd’hui aux portes d’une demi-finale de Ligue des Champions. La trajectoire de Moussa Marega est aussi folle qu’imprévisible. Qui, en 2015, aurait parié un kopeck sur le natif des Ulis lorsqu’il ne jouait même pas avec… l’Espérance Tunis pour raison administrative ?  Qui aurait vu en ce joueur un attaquant redouté en Europe lorsqu’il errait sur les terrains de National avec le maillot du Poiré-sur-Vie ou d’Amiens ? Et pourtant, ces périodes-là ne datent que de quatre ou cinq ans.

A 28 ans, l’Aigle du Mali a aujourd’hui pris son envol. Les grands clubs européens le connaissent tous et à chaque Mercato, son nom figure en très bonne positions sur les « short-list ». L’attaquant du FC Porto a trouvé au Portugal un parfait terrain de jeu pour exprimer ses qualités en toute quiétude. Arrivé au Maritimo en 2016, l’international malien a gravi les échelons pour devenir le buteur incontesté et incontestable du FC Porto. Si bien qu’aujourd’hui, Marega cristallise tous les espoirs du club portugais à quelques heures d’affronter Liverpool en quarts de final retour de la Ligue des Champions…

s

 

La FC Porto est bien mal embarqué après sa défaite 2-0 au match aller. Remonter deux buts aux derniers finalistes de la Ligue des Champions ? La mission paraît insurmontable mais n’est pas de nature à effrayer Moussa Marega. Le natif des Ulis, sous contrat jusqu’en juin 2021, s’est parfaitement préparé face à Portimonense (0-3) le week-end dernier. Un but et une passe décisive qui lui ont permis d’être l’homme de match et booster un peu plus son capital confiance. De la confiance, l’intéressé en aura besoin pour défier l’une des défenses les plus hermétiques d’Europe. D’autant plus que chez les Reds, on prend au sérieux la menace Marega. « Il est fort, dur à jouer, mais chaque buteur auquel je me frotte est rude. Et j’aime ces batailles », a notamment déclaré Virgil van Dijk, défenseur le plus cher de l’histoire, après le match aller.

j

 

Auteur de seulement huit buts et sept passes décisives cette saison en Liga NOS, Marega est loin des chiffres de la saison dernière (22 buts - 5 passes décisives) à cinq journées de la fin du championnat. En revanche, le Malien brille de mille feux en Ligue des Champions.  Avec six but et trois passes décisives en huit matchs, il est le joueur le plus décisif du FC Porto. C’est d’ailleurs lui qui a qualifié son équipe contre l’AS Roma pour les quarts de finale avec un but et une passe décisive lors du match aller. « Dans les contre-attaques, c’est le plus fort que j’aie jamais entraîné », dit de lui son coach, Sergio Conceiçao.

En plus d’être un attaquant usant et de plus en plus adroit devant le but, Marega est aussi le premier défenseur de son équipe. Un attaquant capable de marquer et de multiplier les courses éreintantes pour gêner les premières relances. A 28 ans, Marega n’est plus un espoir mais n’a pas renoncer à rejoindre un cador européen. Gageons qu’une performance de choix face à Liverpool ce soir lui ouvrira un peu plus les portes des tops clubs du continent...