Ligue des Champions : Manchester City, plus costaud que le Bayern Munich ?

Reuters

Le Paris Saint-Germain n'en finit décidément plus de devoir gravir des montagnes. Après le FC Barcelone et le Bayern Munich, le PSG s'attaque à un nouveau gros morceau, à savoir Manchester City, à l'occasion des demi-finales de la Ligue des Champions, alors que le match aller aura lieu ce mercredi soir à 21h00. Une formation anglaise qui devrait poser encore davantage de problèmes qu'ont déjà fait les Bavarois. En effet, comme les Munichois, les Citizens présentent certaines caractéristiques qui peuvent gêner les hommes de Mauricio Pochettino. Manchester City est une équipe réputée pour être joueuse et qui aime avoir le ballon. A titre d'exemple, ce dimanche, à l'occasion de leur victoire en finale de la Coupe de la Ligue contre Tottenham (1-0), les Citizens ne se sont pas fait prier pour monopoliser le ballon (62% de possession).

Manchester City aime jouer haut


Le pressing également mis en place peut gêner n'importe quel adversaire, d'autant que City aime véritablement jouer haut, et le PSG n'est clairement pas à l'abri de se retrouver rapidement étouffé, au point de devoir encore plus s'employer pour tenter des coups en contre. Si l'on compare les milieux de terrain de Manchester City et du Bayern Munich, celui du club anglais semble être supérieur, avec Rodri sans oublier Ilkay Gundogan. Quant aux latéraux, comme par exemple Joao Cancelo, ils aiment venir à l'intérieur du jeu. Ce qui pourrait, là aussi, gêner le club de la Capitale.

 

Manchester City ne joue pas avec un vrai numéro 9


Contrairement au Bayern, Manchester City, cette année, n'évolue généralement pas avec un véritable numéro 9. Ce qui pourrait poser un problème supplémentaire de taille au Paris Saint-Germain, dans la mesure où le danger pourra venir de partout et de n'importe qui. Les Citizens ont ainsi pris l'habitude de beaucoup bouger et de proposer, du même coup, des solutions entre les lignes. De son côté, pour sa double confrontation contre le PSG, le Bayern Munich avait été privé de Serge Gnabry mais aussi et surtout de Robert Lewandowski. L'absence de ce dernier avait forcément été préjudiciable quand on sait à quel point l'attaquant polonais est capable de débloquer n'importe quelle situation. Pep Guardiola, pour sa part, pourrait avoir le droit à un groupe au complet, de quoi lui permettre de composer le meilleur onze de départ et offrir la possibilité à ses Skyblues de franchir un nouveau cap. Cela passe forcément déjà par un bon résultat lors de ce premier acte.
 

Laporte offre une Coupe à City avant Paris !

 


>