Ligue des Champions : Liverpool a "une bonne dynamique" en Ligue des champions, dit Klopp

Reuters

La mauvaise phase de Liverpool

Julian Nagelsmann, entraîneur de Leipzig : "Les résultats de Liverpool en championnat, on s'en fiche complètement. Ça n'aura aucune influence sur notre match. Nous avons perdu le match aller, nous sommes en position de perdre ce duel et ce que nous voulons, c'est le gagner. Le fait que Liverpool soit dans une mauvaise phase ne nous intéresse pas. Nous arrivons avec l'humilité et avec le respect nécessaires."

Jürgen Klopp, entraîneur de Liverpool : "En Ligue des champions nous sommes dans une bonne dynamique. Leipzig a une dynamique différente parce qu'ils viennent de gagner quatre matches de suite, mais les résultats passés n'ont aucun impact sur le match. En football, vous avez toujours une chance de vous rattraper au match suivant". 

Angelino seul blessé à Leipzig

Nagelsmann : "Globalement tout s'annonce bien, tous les joueurs touchés récemment sont revenus à l'entraînement à l'exception de Angelino, qui souffre d'un problème musculaire (...) Tous les autres sont définitivement en bonne forme et disponibles, l'ambiance est bonne et nous espérons une bonne performance demain (mercredi)."

Les "remontadas" européennes

Nagelsmann : "Ce n'est pas un sujet pour nous. Nous n'avons préparé aucune vidéo de motivation pour montrer des +remontadas+, les nôtres ou celles d'autres équipes. Les matches du passé n'ont aucune influence sur notre partie contre Liverpool. Les gars savent que des choses folles se sont déjà produites en football, qu'on peut remonter un retard, mais ça reste une tâche très difficile pour nous."

Quelle tactique pour Leipzig ?

Nagelsmann : "Nous avons un retard de deux buts à remonter, il va falloir prendre un peu plus de risques, mais on ne peut pas oublier que si on prend un but, il faudra en marquer trois. L'objectif, c'est de refaire le retard, mais sans se jeter à fond dès le début, en ayant en tête la défense de notre propre but. Notre qualité en attaque était la même il y a trois semaines, mais notre confiance en nous a augmenté avec nos bons résultats en Allemagne."

Les matches à huis-clos

Georginio Wijnaldum, milieu de terrain de Liverpool : "Les supporters nous rendent plus forts que ce que nous sommes en ce moment, personne ne peut nier ça. La situation dans laquelle nous sommes ne serait pas arrivée si nos fans étaient dans le stade".

Jürgen Klopp : "Je l'ai dit 5000 fois, le football ne serait pas ce jeu que nous aimons sans les supporters dans les tribunes. Les fans nous manquent, parce que nous avons à Liverpool l'une des meilleures ambiances au monde. Ce n'est pas une excuse pour nos mauvais résultats, mais dans les temps difficiles, ça peut aider. J'ai vraiment hâte de voir le retour des supporters".

                


>