Ligue des Champions : Les Citizens prennent rendez-vous avec Paris

Reuters

Pep Guardiola tient enfin sa demi-finale. Après des années de désillusions, Manchester City retrouve le dernier carré de la compétition en s'imposant sur la pelouse d'une séduisante équipe de Dortmund (1-2). Une victoire importante qui permet aux Cityzens de défier le PSG, en demi-finale.

Bellingham dans la légende


L'entame de match de Dortmund était pourtant parfait. Emmenés par Reus, le Borussia a privé Manchester City de ballon grâce à un pressing constant à chaque perte de balle. Et sur la première grosse occasion des Jaunes et Noirs, Bellingham se retrouvait au point de penalty et a déclenché une frappe enroulée du pied droit qui a terminée dans la lucarne d'Ederson, qui n'a pu que dévier (0-1, 15e). Son premier but en C1, à seulement 17 ans.
 



En marquant rapidement ce but à l'extérieur, Dortmund était qualifié pour les demi-finales et pouvait rêver de jouer une revanche contre le PSG. Manchester City a mis du temps, mais s'est enfin réveillé sur une première alerte de De Bruyne. Après une erreur de relance de Morey, le Belge a frappé sans contrôle du plat du pied droit... directement sur la transversale (25e).

 

Dortmund a finalement craqué


Après sa désillusion l'an dernier contre l'OL (1-3), Manchester City semblait en avoir marre. Malgré le but encaissé, les hommes de Pep Guardiola n'ont rien lâché à l'image de Mahrez, qui a vu sa frappe être détournée par Bellingham (33e). Et au terme de cette première période animée, Dortmund résistait encore.

L'entame du second acte partait sur les mêmes bases, mais Dortmund a finalement fini par céder après une faute de main de Can, déjà fautif au match aller (52e), qui a touché le ballon du bras gauche dans sa surface. Une offrande parfaitement convertie par Mahrez (1-1, 54e).

 

 

Manchester City en totale maîtrise


L'égalisation des Skyblues a fait beaucoup de mal au BVB. Contraint de mettre un nouveau but pour accrocher les prolongations, Haaland et ses coéquipiers n'ont pu inquiéter la charnière Stones-Dias (aucun tir cadré en seconde mi-temps). Solide défensivement et en maîtrise dans cette fin de match, Manchester City est allé chercher la victoire après une lourde frappe rasante de Foden à l'entrée de la surface (2-1, 75e).
 


Un succès en guise de message envoyé au Paris Saint-Germain. Car si City n'a pas été excellent sur la double-confrontation, cette équipe montre qu'elle à tout pour prétendre au titre, après plusieurs années de désillusion et un Pep Guardiola remis en question. De son coté, le Borussia Dortmund a presque tout perdu ce mercredi et reste loin d'être qualifié pour la prochaine édition de Ligue des Champions.

 


>