Ligue des Champions : Le Milan y croit encore

Il y a deux ans, l’Atalanta Bergame l’avait fait. Malgré un pécule nul (zéro point) en trois premiers matchs de phase de poule, le club nerazzurro s’était qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions grâce à un nul et deux victoires finales. L’AC Milan d’Olivier Giroud et Theo Hernandez pourrait imiter son voisin lombard cette saison. Bien mal embarqué pour son retour en C1 sept ans après, l’équipe milanaise, septuple lauréate de la C1, reste encore en vie depuis sa victoire inattendue sur la pelouse de l’Atlético de Madrid (1-0), mercredi soir.



Battu successivement à Liverpool (2-3), par l'Atlético (1-2) et à Porto (0-1), le Milan, pourtant très à l’aise en Serie A (leader ex-aequo avec Naples après 13 journées), n’en menait pas large à l’aube de la 4eme journée de la Ligue des Champions. Puis, les hommes de Stefano Pioli ont pris un point à domicile contre le FC Porto (1-1). Mercredi, ils rêvaient d’un gros coup chez les Colchoneros, un pari validé grâce à une belle prestation et un but tardif inscrit (1-0) par un remplaçant que peu de monde, sans doute, connait en Europe : Junior Messias, un Brésilien arrivé l’été dernier en provenance de Crotone.

 

Pioli : « Nous avons mérité de gagner le match en jouant un excellent match »


D’une tête rageuse, Messias a repris un centre distillé par Franck Kessié et entretenu l’espoir pour Milan qui peut toujours se qualifier pour les huitièmes de finale. « L’équipe a joué avec une grande personnalité et une grande mentalité de gagnant, ils y ont cru, non seulement avec des mots, mais avec leurs attitudes sur le terrain, à cette victoire jusqu’à la fin, a souligné Pioli. Nous avons mérité de gagner le match en jouant un excellent match. » Il fallait gagner et l’AC Milan l’a fait. S’il reste dernier du groupe, il a rejoint l’Atlético avec 4 points, à une longueur de Porto, battu mercredi à Liverpool (0-2), déjà qualifié.

Lors de la dernière journée, il faudra battre Liverpool, qui devrait faire tourner comme mercredi contre Porto, à San Siro dans deux semaines, et espérer un nul entre les Colchoneros et les Portugais à Porto. Pas impossible… « Les difficultés du groupe étaient clairement évidentes, mais j’espérais atteindre le dernier match contre Liverpool avec quelques points de plus. Je pense qu’en raison de certaines situations malchanceuses, de nos erreurs et des erreurs des autres, nous ne pouvions pas être dans une meilleure position. Donc, clairement nous aurions voulu aborder le dernier match avec plus de possibilités mais pour le moment, ce qui compte pour moi et ce qui doit compter pour nous, c’est la performance de l’équipe contre un adversaire très fort, sur un terrain très difficile », a relevé Pioli. Le dernier huitième de finale de l’AC Milan en Ligue des Champions remonte à mars 2014. Les Rossoneri s’étaient arrêtés devant l’Atlético de Madrid (0-1, 1-4).

>