Ligue des Champions (J1) : Défaite d'entrée pour Manchester United !



MU s'est pris les pieds dans le tapis dès son premier match de Ligue des Champions. De sortie chez les Young Boys, l’équipe supposée comme étant la plus faible de leur poule, les Red Devils ont concédé un piteux revers. Une défaite aussi dommageable que frustrante car concédé dans les ultimes instants de la partie. Une passe manquée de Jesse Lingard a été profitable à l'ancien rennais Siebatcheu, qui s'en est allé battre David De Gea d'un tir à ras de terre. Un fin malheureux mais qui pendait au nez aux Anglais après qu'ils se soient retrouvés à dix contre onze.

A dix, Manchester United a fini par craquer


C’est Aaron Wan Bissaka qui a laissé ses coéquipiers en infériorité numérique en commettant une grosse et ridicule faute à la 35e minute du jeu. La physionomie du match a alors complètement changé. Les Helvètes, jusque-là assez timides, ont pris le contrôle des débats. Progressivement, ils se sont approchés des buts gardés par David De Gea jusqu’à réussir à égaliser.

C’est Moumi Ngalameu qui a rétabli la parité à la 66e, en surgissant devant Raphaël Varane au premier poteau. Malheureux sur cette action, le défenseur français, qui a été incorporé à la pause, aurait pu l’être aussi à la 76e. Une déviation dans le mauvais sens de sa part a été toute proche de se transformer en un csc. Notons aussi qu'à la 89e, De Gea a réalisé un énorme arrêt, pensant éviter le pire à sa formation. En vain.

Cristiano Ronaldo avait pourtant montré la voie à suivre


L’équipe de Solskjaer réalise donc une entame à l'envers dans l'épreuve reine. La soirée avait pourtant si bien commencé pour elle. Après 13 minutes de jeu, elle était déjà devant à la marque. Cristiano Ronaldo scorait son 3e but en deux matches en exploitant une merveille de passe de son compatriote Bruno Fernandes (13e). Le duo portugais a alors fait parler sa belle complicité naissante.

Les deux lusitaniens n’ont d'ailleurs pas terminé le match, assistant impuissant au naufrage de leur équipe. Ils ont été remplacés au même moment (72e) pour des raisons tactiques. CR7 a quitté l’aire du jeu, mais il est resté très actif devant son banc. Il a gesticulé et donné des consignes jusqu’au bout. La preuve que son implication ne se limite pas au rectangle vert, et qu’il est peut-être déjà en train de préparer sa reconversion future.

>