L'étonnante passerelle Atlético - Chelsea

Reuters

Les attaquants


La filiation des attaquants entre l'Atlético et Chelsea, sur les vingt dernières années, est assez stupéfiante : Jimmy Floyd Hasselbaink a creusé le tunnel, à l'Atlético lors de la saison 1999-2000 avant de rejoindre les Blues avec plus de succès jusqu'en 2004 ; Fernando Torres a autrement plus marqué l'Atlético, enfant chéri de 2001 à 2007 avant un ultime retour de 2015 à 2018, que Chelsea où il est tout de même resté quatre ans (de 2011 à 2015) dans la foulée de sa belle expérience à Liverpool ; Mateja Kezman, lui, ne s'est imposé nulle part, à Chelsea en 2004-2005 puis à l'Atlético en 2005-2006.

Diego Costa, en revanche, s'est montré costaud durant sept ans dans les deux clubs, d'abord à l'Atlético de 2010 à 2014 puis à Chelsea de 2014 à 2017 ; encore plus extrême - dans les deux sens - que Fernando Torres, Radamel Falcao a été roi à l'Atlético de 2011 à 2013 (52 buts en 68 matchs) avant de se montrer complètement transparent à Chelsea en 2015-2016 ; dernier produit en date de cette filiation, Alvaro Morata a passé trois ans à Londres, de 2017 à 2019, avant d'être prêté la saison passée à l'Atlético.

 

Les autres


Parmi les plus éminents défenseurs des maillots des deux clubs ces dernières années, l'ancien Lyonnais Tiago a également été bien moins inspiré à Chelsea, en 2004-2005, que lors de ses sept années à l'Atlético de 2010 à 2017 ; à peu près dans le même état d'esprit, Maniche a été prêté six mois à Chelsea en 2006 (par le Dynamo Moscou) avant de demeurer trois ans à l'Atlético ; Thibaut Courtois s'est révélé à l'Atlético de 2011 à 2014, avant de revenir à Chelsea - qui l'avait prêté en Espagne - jusqu'en 2018 ; enfin Filipe Luis, comme Falcao ou Tiago, a été bien plus marquant à l'Atlético (de 2010 à 2014, puis de 2015 à 2019) qu'à Chelsea, où il est allé s'égarer une saison au coeur de sa décennie madrilène.

Le coach


A l'inverse de la majorité des joueurs cités précédemment, Claudio Ranieri a lui connu moins de succès à l'Atlético, où il n'a fait que passer en 1999-2000, qu'à Chelsea où il est resté les quatre saisons suivantes. C'est le dernier entraîneur à être resté aussi longtemps en poste chez les Blues, subissant la bougeotte de Roman Abramovitch un an après la prise de pouvoir du milliardaire russe...


>