Leipzig, un adversaire atypique sur la route du PSG

Panoramic

Sur la route de la finale de la Ligue des Champions, le PSG va croiser un nouvel adversaire inédit : Leipzig. Pour sa deuxième participation à la plus prestigieuse compétition européenne, le club allemand a rejoint le dernier carré en prenant le meilleur sur l'Atlético Madrid (2-1) ce jeudi. Un bel exploit qui vient récompenser le travail d'un club pas comme les autres. Détesté à l'échelle nationale, le club détenu par Red Bull est passé de la cinquième division allemande au top 4 européen depuis son rachat par la célèbre marque autrichienne, il y a onze ans. Avec un modèle économique axé sur les jeunes joueurs à fort potentiel, la formation basée en Saxe est rapidement devenue une place forte de la Bundesliga. Vice-championne d'Allemagne pour sa première saison dans l'élite en 2016-2017, elle n'est jamais sortie du top 6 depuis et reste sur deux troisièmes places. Et désormais, même en Ligue des Champions, il faut compter sur Leipzig.



Malgré le départ de Timo Werner pour Chelsea, Marcel Sabitzer, Yussuf Poulsen ou Emil Forsberg font toujours autant le spectacle et encadrent les jeunes stars de demain. Ces trois joueurs avaient rejoint Leipzig quand le club évoluait encore en deuxième division. Depuis, ils ont haussé leur niveau de jeu et ils ont joué un rôle capital dans la campagne européenne. Cette saison, les hommes de Julian Nagelsmann, un jeune entraîneur de 33 ans au management salué, ont misé sur un style de jeu particulièrement offensif et un pressing de tous les instants pour terminer à la première place d'une poule avec Lyon, le Benfica et le Zenit Saint-Pétersbourg. Depuis ils ont donné une leçon à Tottenham et pris le meilleur sur l'Atlético Madrid pour avoir le droit de découvrir les honneurs d'une demi-finale de Ligue des Champions.

Leipzig a une relation particulière avec la France

Malgré sa faible expérience de la scène continentale, trois saisons européennes, Leipzig a déjà affronté trois clubs français. Son premier match de Ligue des Champions avait été joué contre Monaco le 13 septembre 2017 (1-1). Troisièmes de ce groupe où il y avait aussi Porto et Besiktas, les coéquipiers de Peter Gulacsi avaient été repêchés en Ligue Europa où l'aventure s'était arrêtée à Marseille, le futur finaliste, en quarts de finale (1-0, 2-5). De retour en C1 cette saison, le RB Leipzig n'a perdu qu'une fois, c'était face à l'OL de Sylvinho (0-2). Au match retour, un nul (2-2) avait permis à l'OL de rallier les huitièmes de finale.

Mardi prochain, le club de Bundesliga va croiser la route de PSG. Une nouvelle étape dans la relation spéciale qui lie le troisième du championnat d'Allemagne au football français. Aujourd'hui cinq joueurs tricolores évoluent à Leipzig. Et pas des moindres. Dayot Upamecano est le cadre de la défense et Christopher Nkunku, acheté à Paris l'an passé, le meilleur passeur. L'international espoir Nordi Mukiele est aussi dans le groupe qui jouera contre le champion de France mardi prochain. Jean-Kevin Augustin qui revient d'un prêt à Leeds et Ibrahima Konaté blessé de longue date sont aussi sous contrat avec les Bullen mais absents du voyage à Lisbonne. Si l'adversaire est inédit, ses joueurs ne sont pas inconnus.