Leipzig : Mohamed Simakan, déjà bien intégré

Reuters
Il n’a pas tardé à se faire une place à Leipzig. Arrivé cet été en provenance de Strasbourg, moyennant 15 millions d’euros, pour remplacer Dayot Upamecano, parti au Bayern Munich. Mohamed Simakan a été titularisé lors de sept rencontres sur huit en Bundesliga, et une sur deux en Ligue des champions. Il avait ainsi vécu depuis le banc de touche l’Etihad Stadium le large revers contre Manchester City (6-3), Jesse Marsch ayant décidé de titulariser son compatriote tricolore, et néo-international, Nordi Mukiele, dans l’axe, avant de faire ses grands débuts de la compétition face à Bruges, pour un nouveau résultat négatif (1-2).


Seulement 8e de Bundesliga

Car si Simakan est donc rapidement devenu titulaire, et le sera mardi soir face au PSG, le RB Leipzig, qui, outre son entraîneur Julian Nagelsmann, parti avec Upamecano et Marcelo Sabitzer en Bavière, a également perdu Ibrahima Konaté (Liverpool) à l’intersaison, déçoit clairement, et occupe seulement la huitième place de Bundesliga après n’avoir pu faire mieux que match nul à Fribourg samedi (1-1). Au niveau collectif, ce début de saison doit donc être en deçà des attentes du jeune défenseur français (21 ans), qui était notamment suivi de près par l’AC Milan. Mais il a préféré rejoindre Leipzig, qui a continué à le courtiser malgré une blessure au genou gauche qui a éloigné le jeune défenseur pendant la première moitié de l’année.


"Avec les Français, ça a été plus facile"

"Pendant ma blessure, le club était là et m’a vraiment soutenu jusqu’au bout, et j’avais donc fait le choix dans ma tête, nous expliquait-il le mois dernier, confiant également que son intégration avait été facilitée par la présence d’autres joueurs français comme Mukiele ou Christopher Nkunku, étincelant depuis le début de saison. Avec les Français, ça a été plus facile, j’ai pu avoir plus de conseils, pour avoir des repères dès le début. C’était super bien, ils m’ont beaucoup aidé et je les en remercie." Et s’il a vécu comme un "honneur" d’affronter Robert Lewandowski, auteur de l’ouverture du score lors de la victoire 4-1 du Bayern à Leipzig en septembre, il s’apprête à défier d’autres grands noms mardi, avec ce déplacement au Parc des Princes où il va croiser pour la première fois la route de Lionel Messi. L’occasion de se rappeler au bon souvenir du public français ?

>