Le Paris Saint-Germain taillé pour le titre en C1 ?

Reuters

Cette entrée en lice du Paris Saint-Germain nous donnera quelques pistes de réflexion pour parvenir à répondre à cette question. Seule la longueur de l'épopée dans la plus prestigieuse des compétitions, mais également en Ligue 1, validera ou non le postulat suivant : Le PSG a, avec ses dernières recrues, la meilleure équipe de son histoire. Mais justement l'histoire récente du football, nous a appris à ne pas fanfaronner plus que de raison. Georginio Wijnaldum, la première recrue estivale d'un mercato brillant de la part du club de la capitale, a rappelé dans une interview accordée à l'Équipe, l'importance de constituer un vrai collectif. Qu'une addition de stars n'était pas pour autant, un gage de réussite.

Dans « Dream Team, il y a team », façon de se souvenir qu'une formation doit être équilibrée et savoir jouer ensemble. « On a des joueurs incroyables mais on doit devenir une équipe incroyable », le message est passé de la part du Batave. Reste qu'objectivement, le Paris Saint-Germain s'avance avec un effectif cinq étoiles. Que ce soit derrière, au milieu ou en attaque, la formation parisienne s'est offert les services des plus grands spécialistes de la discipline.

Dans les cages, Gianluigi Donnarumma (22 ans), meilleur joueur de l'Euro, a rejoint les vice-champions de France pour concurrencer un gardien déjà exceptionnel l'an dernier, Keylor Navas. Sur les côtés, après les déceptions Mitchel Bakker, Alessandro Florenzi, Layvin Kurzawa et la longue blessure de Juan Bernat, le PSG a misé sur deux grands talents d'un côté comme de l'autre avec Achraf Hakimi et Nuno Mendes, respectivement acheté cet été à l'Inter Milan et prêté avec option d'achat par le Sporting Lisbonne. Ces deux éléments, efficaces défensivement et ultra intéressants offensivement sont des menaces permanentes pour leurs adversaires. Si pour le moment, il n'a toujours pas joué, l'apport de Sergio Ramos sera indéniable, surtout dans les moments cruciaux. À ce jour, l'Espagnol soigne toujours une blessure au mollet.


L'expression des artistes

En plus donc de Georginio Wijnaldum, il y a Lionel Messi, symbole à lui seul d'un recrutement extra-ordinaire, quadruple vainqueur de la Ligue des Champions avec le FC Barcelone. Sa venue était espérée mais relevait encore de l'illusion jusqu'à donc ces dernières semaines où le rêve est devenu réalité. À 34 ans, la Pulga reste un danger permanent, un joyau capable de débloquer n'importe quelle situation à lui tout seul. Avec lui, il aura en plus Neymar et Mbappé, ses deux compères d'attaque. L'association de la « MNM » est d'un niveau jamais vu dans l'histoire du football français, celle propre du Paris Saint-Germain non plus. Ces trois-là s'associeront pour former l'un des trios d'attaque les plus incroyables jamais réalisés.

À eux-seuls, ils peuvent faire gagner un match, à condition de jouer ensemble et d'effectuer les efforts défensifs communs pour s'inscrire dans le collectif. Avec son armada, le Paris Saint-Germain s'érige en favori de la compétition, un statut difficile à assumer et sans aucune garantie de réussite. Il ne faut pas oublier non plus les autres participants, à commencer par les champions en titre (Chelsea) ni le finaliste (Manchester City), encore moins le vainqueur en 2020 (Bayern Munich) ni l'Atlético Madrid, la Juventus, le Real Madrid ou Liverpool. Ce mercredi soir, dans la Flandre-Occidentale de Bruges, les Parisiens ont rendez-vous pour poser ensemble la première pierre d'un édifice historique.


>