L'Atletico ne meurt jamais

Même sans Diego Godin et Antoine Griezmann, partis cet été à l'Inter et au Barça, la hargne de l'Atletico ne se perd pas comme ça. Diego Simeone est toujours là pour la transmettre, et les Colchoneros sont allés chercher un point un peu miraculeux face à la Juventus (2-2), alors qu'ils étaient menés de deux buts à 20 minutes de la fin et encore 2-1 à la dernière minute du temps réglementaire. Du strict point de vue comptable, ce n'est pas une si mauvaise opération pour la Juve, mais les Turinois auraient déjà pu faire un grand pas vers la première place du groupe. 

"On a joué un super match, mais on doit être plus attentifs, regrette Leonardo Bonucci sur le site de l'UEFA. Ça nous coûte deux points. A ce niveau, notre attention doit être complète durant les 90 minutes." Pas mieux du côté du coach Maurizio Sarri: "On a bien joué, mais on a ce goût amer dans la bouche car on avait le match en main, il nous faut plus de concentration sur les coups de pied arrêtés." Car c'est précisément sur deux têtes, après un coup franc et un corner, que la Juventus a plié.

Simeone: "C'est plus que mérité"

Après l'ouverture du score splendide de Cuadrado (48e) et un autre coup de tête de Blaise Matuidi (65e), titularisé au contraire d'Adrien Rabiot ou Dybala, les Madrilènes sont revenus à 2-2 par Stefan Savic (70e) et finalement Hector Herrera (90e). Ce n'est pas spécialement volé pour les locaux, qui ont plus tiré (19 contre 11). Joao Félix, notamment, a eu des occasions en première période (11e, 13e). Cristiano Ronaldo, pour une fois muet, a eu la balle de match pour la Juve dans le temps additionnel (90e+4).

"Dans un premier temps, on a manqué de consistance, mais ce que j'ai le plus aimé, c'est qu'on n'a pas perdu la tête, se réjouit Diego Simeone en conférence de presse. On a continué d'aller de l'avant pour essayer de leur faire mal. Ce nul est plus que mérité. A la mi-temps, je leur ai dit qu'on jouait comme on s'entraînait, mais c'est juste qu'on ne marquait pas. Cristiano Ronaldo a eu cette occasion à la fin du match, donc si tu ne concrétises pas, la possession ne sert pas à grand-chose. Ils sont très forts et expérimentés, 29 ans de moyenne d'âge contre 24 pour nous. Ce sera très bon si on continue dans cette voie." La voie de la grinta.