José Mourinho, une carrière bâtie sur la Ligue des Champions

Reuters
En déplacement à Leipzig ce mardi avec l'obligation de remonter un but de retard, Tottenham va avoir besoin d'un petit miracle pour espérer rester dans le top 8 européen. Pour y parvenir, les Spurs vont essayer de profiter au maximum de l'expérience de José Mourinho en Ligue des Champions. Le Portugais a dirigé son 150eme match dans la compétition lors de la première manche disputée à Londres en février. Un cap qui fait de lui le deuxième coach en activité avec le plus d'expérience en C1. Seul Carlo Ancelotti a dirigé plus de matchs que lui à ce niveau-là. Un CV qui peut donner quelques garanties face à une formation qui découvre la phase à élimination directe de la plus prestigieuse compétition européenne. D'autant plus qu'elle est dirigée par Julian Nagelsmann, un entraîneur qui n'était pas majeur quand le Special One soulevait sa première coupe aux grandes oreilles.

Une difficulté à changer le cours d'une double-confrontation en phase finale


Car il ne faut pas oublier que le Portugais a construit sa carrière sur ses résultats européens. C'est en remportant la Coupe UEFA en 2003 puis la Ligue des Champions en 2004 avec le FC Porto que José Mourinho a réussi à se faire un nom sur la scène européenne. C'est avec ce miracle construit en écartant successivement Manchester United, Lyon, le Deportivo La Corogne puis Monaco que le natif de Setubal s'est révélé au monde entier. Après un début de compétition difficile, son équipe a enchaîné onze matchs consécutifs sans défaite pour parvenir à régner sur l'Europe. Une véritable prouesse. Mais une des rares fois où une de ses équipes a su réagir. En phase à élimination directe, il n'a su inverser le cours d'une double-confrontation qu'à deux reprises. C'était avec Chelsea, le premier club d'un grand championnat qui lui a fait confiance. Barcelone en 2005 puis Paris en 2014 sont les deux seules formations que Mourinho a réussi à renverser. Un bilan qui risque de ne pas rassurer les supporters de Tottenham après la défaite concédée à domicile contre le RB Leipzig à l'aller. Mais ces chiffres se perdent dans l'incroyable parcours européen du Mou'.

80 victoires en Ligue des Champions et un avantage sur Pep Guardiola


Il a remporté 80 matchs de Ligue des Champions dont certains sont restés dans les mémoires. La plus large victoire a été avec Chelsea sur Maribor en 2014 (6-0). La plus folle remonte à 2012 avec deux buts dans les trois dernières minutes qui ont changé la physionomie d'un duel entre le Real Madrid et Manchester City au premier tour (3-2). Mais c'est son autre titre dans la compétition qui a le plus marqué. En gagnant ailleurs qu'à Porto, le cinquantenaire a réussi ce que son grand rival Pep Guardiola n'a pas encore réussi. Le parcours de son Inter Milan en 2010 a été un temps-fort de sa carrière. Le triplé réalisé à la tête du club lombard lui a ouvert les portes du Real Madrid où il a atteint le dernier carré de la C1 pendant trois ans de suite.

Une régularité au plus haut-niveau qui n'a que peu d'égal mais qui n'a jamais été non plus traduite par un succès continental au sein de la Maison-Blanche. Peut-être le plus grand regret européen d'un homme qui n'a plus rien à prouver sur le Vieux Continent. A 57 ans, il a encore de belles années de coaching devant lui et certainement de grandes ambitions pour son équipe de Tottenham. Même si elle est mal partie dans cette campagne 2019-2020.

Mourinho pense remporter des titres avec Tottenham