Chelsea : Pulisic en forme au bon moment ?

Reuters

Annoncé (un peu tôt ?) comme le digne héritier d’Eden Hazard à son arrivée chez les Blues en 2019, Christian Pulisic a montré, par séquences, qu’il pouvait endosser le rôle du dynamiteur belge, malgré un premier exercice en deçà des attentes. Freiné par les blessures, il a tout de même compilé 11 buts et 10 passes décisives en 34 rencontres toutes compétitions confondues pour sa première saison anglaise, et fait partie des nommés pour le trophée de meilleur jeune de l’année (finalement remporté par Trent Alexander-Arnold).

Mais alors qu’il s’était de nouveau blessé aux adducteurs en finale de la FA Cup, l’Américain le plus cher de l’histoire, débarqué pour 60 millions d’euros de Dortmund, a débuté cette deuxième campagne à l’infirmerie, commençant sa saison en octobre avant de rechuter et de rate un nouveau mois de compétition. Samedi sur la pelouse de Crystal Palace, il a seulement eu le droit à sa cinquième titularisation sur les dix-sept matchs disputés par Chelsea depuis l’arrivée de Thomas Tuchel fin janvier. Et il n’a pas manqué de la faire fructifier.

Car Pulisic s’est offert un doublé à Selhurst Park, doublant son total de buts en Premier League dans ce derby londonien remporté 4-1 par les visiteurs. Il a d’abord manqué d’ouvrir le score, voyant sa tentative heurter le poteau, avant de finalement doubler la mise de près d’une frappe surpuissante en lucarne (10e). Et il a donc ajouté un deuxième but de renard pour clôturer la marque à la 78e minute. Une prestation pleine qui tombe bien, avant le quart de finale retour de Ligue des champions contre Porto. A l’aller, mercredi dernier à Séville, où les Blues se sont imposés 2-0, il n’avait pas pu débuter, encore à cause de ses adducteurs.

Tuchel : "Il est de plus en plus fort"


Après avoir marqué en sélection, sur penalty, face à l’Irlande du Nord, il avait encore fait trembler les filets il y a dix jours, ouvrant le score contre West Brom avant de devoir céder sa place à la pause lors de cette première, et pour l’instant unique, défaite de l’ère Tuchel (2-5). "Le fait d’être en forme est toujours important, tout particulièrement pour Christian, parce qu’il a un énorme apport physique, avec ses sprints et l’énorme intensité qu’il peut apporter à l’équipe. C’est l’une de ses plus grandes forces", confiait vendredi l’entraîneur allemand, qui l’a lancé à Dortmund.

"Mais on doit faire attention à lui en espérant qu’il ne se blesse pas à nouveau, parce que je sens qu’il est de plus en plus fort, de plus en plus confiant. Il peut être décisif avec sa vitesse, sa capacité à dribbler, à être dans la surface au bon moment et à créer le danger", annonçait Tuchel, visionnaire. Confirmera-t-il mardi contre Porto, toujours à Séville, où le joueur de 22 ans avait bien failli marquer lors de la demi-heure qu’il a disputée ?

 

Tuchel : "Je suis à Chelsea pour gagner des titres"


>